Présentation

  • : Le blog du militant socialiste Alain Detavernier à Istres
  • : Alain Detavernier, militant socialiste authentique et fraternel livre sur son blog ses réflexions politiques
  • Contact

Humour

La vidéo du moment

Texte Libre

banniere

7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 13:36
Je suis, nous sommes, Vous êtes la République!

Naïvement, je m’apprêtais à laisser mon blog s'éteindre au printemps prochain et ne pas renouveler mon abonnement. Malheureusement, l'actualité ne peut laisser indifférent ceux qui croient et espèrent de la république française. Celle-ci est confortable et indispensable à tous ceux qui vivent dans paix et la tolérance au sein d'un univers laïque et respectueux de chacun. Entres les barbares de Daesch et l'extrême droite nationaliste à souhait, il y a une obligation d'entrer en résistance même si avec l'âge, ma combativité a faibli. Il ne nous reste qu'une solution, mobiliser tous les démocrates et voter pour lutter contre tous les fanatismes" !

Après Charlie Hebdo et le vendredi « Bataclan » à Paris, la France aura vécue en 2015 l’une des plus difficiles années de ce début de siècle. Il ne manquait plus que 2002 "Le Pen / Chirac, le retour" pour achever l’année.... Malheureusement, nous y sommes. Evidemment que les terroristes ont impacté durablement les esprits de ceux qui n’imaginaient pas que puisse exister autant de barbarie chez des êtres humains. Ont-ils pour autant gagné contre la république ? Non, bien sûr que non ! A condition que comme en 2002, les républicains sachent résister à leurs égos surdimensionnés et bouter les extrémistes hors du cercle vertueux de la démocratie.

L’attitude de Sarkozy, chef en talonnettes d’un parti qu’il a osé nommer « les républicains », est déjà un non-sens. Pour preuve, il ose utiliser ce patronyme politique alors qu’il appelle à laisser passer un fasciste plutôt qu’un démocrate, fut-il de gauche ? Heureusement qu’après la seconde guerre mondiale des hommes de gauche comme de droite, communistes et Gaullistes compris, ont su par leur rassemblement, faire face au besoin d’un pays devenu exsangue. En 2002, sans enthousiasme certes, la gauche actuelle n’a pas failli à son devoir, en votant Jacques Chirac contre l’horreur du F.Haine ! Evidemment qu'il n'y a pas 40% d’électeurs nazillons en France, mais une fois au pouvoir, que ce soit à Vitrolles, Toulon, Dreux, Nice ou St Gilles, le F.Haine a démontré son incapacité à gérer ces villes, tout comme il sera incapable de gérer des régions. Par nature, leurs idées sont opposées au partage, à l'échange, à la culture, au progrès social qui élèveraient ceux qui leurs sont bien plus utiles en restant enfermés dans leurs peurs des autres! Quel investisseur venu d'une démocratie étrangère choisira une région régentée par l’intolérance raciale, ethnique ou religieuse? Il y a un monde entre les délires démagogiques frontistes durant la campagne et la réalité du terrain. Diviser la société par des discours clivant et nationalistes comme l’a fait Sarkozy durant dix ans, a conduit le pays au bord de l’insurrection citoyenne. Sans angélisme aucun, la république unie et rassemblée reste la seule réponse possible face aux convulsions sociales, religieuses et économiques d’une planète dont nous sommes, grosso-modo les seuls prédateurs potentiels.

Dimanche, 45% de l’électorat istréen a choisi de voter Marion Maréchal L.P. Lors des dernières municipales, grâce à son maintien, une liste soit disant de gauche prétendait agir ainsi pour stopper le FN. Résultat, nous avons vu arriver 7 élus d’extrême droite, un élu PS et un autre pour le FdG. Exactement l’inverse des trente dernières années ! La misère intellectuelle a généré une stratégie politique, guidée uniquement par l’aveuglement ou l’hystérie d’une haine personnelle. A Istres, le PS mérite mieux que cette image terne, défraîchie et pour tout dire "ringarde".

Les istréens doivent dire NON dimanche prochain à la haine et au racisme. L'abstention serait irresponsable pour nous adultes et terrible pour nos enfants demain!

Pour mémoire:

Régionales 2004 : 1° tour FN 21% PS 46% / 2° tour FN 21% PS 58%

Régionales 2010 : 1° tour FN 21% PS 33% / 2° tour FN 24% PS 54%

Régionales 2015 : 1° tour FN 45% PS 19%

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 09:51

Les jours qui viennent s’écouler pour notre pays, sont et feront partie de ceux qui auront marqué notre histoire. Non pas que des dégénérés aient pu en conscience prendre la vie d’individus qu’ils haïssaient pour leurs qualités intellectuelles, ils étaient bien incapables de comprenJe-suis-charlie-640-copie-1.jpgdre, mais plutôt parce que ces actes aussi odieux qu’insupportables, auront peut-être réveillé ceux d’entre nous qui s’endormaient à l’abri de certitudes que seuls les inconscients peuvent avoir.

Dire l’horreur d’atteindre à nos libertés, ne fusse que celle de l’expression, n’est plus aujourd’hui un pronostic douteux,    lié à un sondage bidon dans un canard partisan. Des centaines de milliers de citoyens français ou non, jeunes ou moins jeunes, engagés politiques, syndicaux ou autres, tous se sont levés ! Non pas pour un salaire, pour une augmentation injuste de tarif ou une loi scélérate, mais tout simplement pour protéger un droit. Le droit à l’information, le droit à se construire une opinion, le droit même de ne pas en avoir et surtout de pouvoir rire avec impertinence de tout ce qui peut paraître sérieux et même sacré, sans être accusé d'offenser! Notre pays a réputation d'être constitué majoritairement de râleurs, d'insatisfaits permanents, d'opposants systématiques, capables des réactions les plus vives sur des sujets anodins pour de nombreux visiteurs qui traversent notre pays. Et si au final cela était notre marque de fabrique, notre singularité ? Celle qui a conduit des besogneux à se révolter parce qu’ils avaient faim et à renverser un roi qui pourtant ne fut pas le plus tyrannique de tous. Et bien c’est avec ou à cause de cela que beaucoup d’autres pays se sont émancipés de tous les pouvoirs absurdes. Qu’ils soient militaires, religieux, ethniques ou politiques depuis plus de deux siècles, face à l’intolérance, notre planète résonne des mêmes noms. Hugo, Voltaire, Rousseau, Descartes et tant autres qui ont permis grâce à la transmission de leurs idées de former d’autres esprits féconds et épris de vérité comme de courage, pour qu’à leur tour, ils donnent à leurs propres peuples, leurs propres frères, le goût de la lumière et celui de l’intelligence en partage. Il est bien certain que l’élévation des esprits passe plus par l’universalisme culturel que par des Houellebecq ou Zemmour plus accoutumés à être des scribes de toilettes publiques. Chacun ses sources!

La révolte que nous pouvons ressentir trouve sa légitimité dans l’idée que notre république n'est pas issue d'une crise d'hystérie collective ou de l'action d'une secte mieux organisée que les autres! Notre république est née d’une envie de rompre avec toutes les formes d’injustice. Etre bien né, avoir des biens, de l’argent ou des titres et des terres ne pouvaient plus être le principe constitutif de  notre société française. La misère d’en bas contre la noblesse d’en haut, les privilèges des uns contre les obligations des autres. Rien de tout cela ne pouvait perdurer. Pas plus la prédominance d’une religion et surtout d’un clergé qui avait toujours ou presque, mêlé son existence à celle des nantis et du pouvoir héréditaire en place. Tous les obscurantismes trouvent leur légitimité dans des adorations aussi aveugles qu'intolérantes.

Comment ne pas se questionner sur le fait que des hommes nés dans cette république, assassinent au prétexte d'un blasphème, les auteurs de dessins soucieux de vérité autant que d'impertinence, mais tellement riches de liberté intellectuelle ! Comment a-t-on pu vider même des esprits faibles de toute volonté d’indépendance ? Certes, la république n’a pas immédiatement créé la laïcité, mais rapidement le besoin c’est fait sentir de trouver un équilibre accepté de tous, qui puisse permettre à chacun de croire ou non en un être suprême, ou tout simplement de ne croire en rien ou à autre chose. L’important étant que toujours ils soient respectés dans leur croyance et que jamais aucune d'entres elles ne soit imposée à quiconque ! La liberté encore et toujours de penser et d’agir pour le bien commun.  Ces assassins de Charlie et tous leurs comparses encore aux aguets contre les innocents, n’ont rien en commun avec nous, pas même le fait de savoir marcher sur leurs pattes arrières. Ils n’ont pour eux que d’avoir pu  vivre et grandir librement au milieu de ceux qui les acceptaient sans même songer au mal qu’ils représentaient. Mêler le racisme, l’antisémitisme ou l’anti-islamisme à notre république serait une erreur indigne de la société civilisée que nous sommes sensé être.

Il est temps comme beaucoup d’entre nous viennent de le faire, que le  silence qui rend complice et fait la part belle aux détracteurs de tous poils, que tous les républicains se lèvent enfin. Intellectuels, philosophes et religieux bien sûr, mais aussi ouvriers, patrons, pères de famille, mamans, oncles, taties, frères, sœurs bref, tous ceux qui ont quelque chose à dire et sont enfin en situation de reconstruire pour mieux la protéger cette république qui est la notre. Il serait trop facile d’accuser la gauche ou la droite d’avoir failli, même si une grande responsabilité leur incombe. Pour autant, ils ne sont pas dans nos consciences citoyennes et notre apathie a été bien plus grande que leur faiblesse à gouverner ou à décider.

Il n’est pas question ici d’un grand soir mais plutôt d’un beau matin après une longue nuit. Des hommes et des femmes se ressaisiraient et feraient en sorte que le message transmis par tous les CHARLIE, soit reçu par tous les humains dignes de ce nom.  

Unis sur nos valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, notre république est invincible parce qu’indivisible ! Pas plus par la force que par sa supériorité à qui que ce soit, mais simplement parce que rassemblée autour d’un même idéal de partage, de tolérance et d’amour, la république française est éternelle.

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 16:46

hollande-énergie-620x450Il y a bien longtemps que ce blog n'a pas supporté la moindre prose politique. De plus, je souhaitais revenir sur les évènements politiques de l'année écoulée, nous y voilà ! Mon dernier article concernait le résultat des municipales avec une interrogation forte sur la démagogie. Depuis la mise en place du nouveau conseil, les évènements, les rapprochements et les alliances objectives ont donné une réalité visible à cette prévision funeste au sein de l'opposition. J'avais en son temps pesté contre les propos racistes et fascistes qui fleurissaient en section PS bien avant les élections. J'avais également écris ici même, que diviser la gauche favoriserait la droite extrême et comme en échos le PS national avait adopté la même attitude et préféré ne pas opposer de liste à celle conduite par François Bernardini. Sous des apparences "cool sympa" la liste d'union des gauches avec une démagogie sans limite et un charisme politique désespérant, a conjugé tous ses efforts pour faire chutter l'équipe sortante et favoriser l'avènement du FN. Cette attitude, aujourd'hui comme il y a neuf mois et pour les cinq années qui restent, est une tache politique infamente pour ceux qui ont ouvert la boîte de pandore. Grace à eux, non seulement 7 élus frontistes tiennent tribune au conseil mais en plus, le reste de l'opposition est contraint de s'aligner sur le comportemant et les excès frontistes. Que ceux qui s'affichent comme soutien à Mélanchon, mènent le même combat contre la démocratie locale que leur leader contre la majorité socialiste n'est pas une nouveauté. Sur ce blog encore, je dénonçais  il y a quelques temps les outrances mélanchonniennes qui faisaient soutient à celles de Marine Lepen. Objectivement personne n'est dupe, l'un à besoin de l'autre pour exister. Mais que ceux qui se prétendent dirigeants socialistes suivent le même mouvement reste pour moi à tout le moins une anomalie politique et dans le meilleur des cas, un délire égocentrique accompagné d'une méconnaissance totale de l'histoire du PS! Jamais depuis plus de trente ans le FN n'avait dépassé un élu au conseil municipal. Grace au ps local accompagné du FdG et malgré des propositions généreuses de fusion avec la majorité sortante entre les deux tours, tous ces vaillants militants de "gôche" ont préféré faire la courte échelle au FN. Un ancien leader communiste aurait dit "C'est un scandaaallll... ". Pas un instant ces gens ne se sont posés de question à la vue de leurs résultats électoraux ? Que la honte les recouvre et que jamais les méfaits du FN n'importe où et n'importe quand, ne leur soient pardonné, ils en sont complices.

Ce soir, François HOLLANDE va comme le veut la tradition, présenter ses voeux à tous nos concitoyens. Les temps sont durs et rien ne lui aura été épargné depuis le début de son mandat. Des ministres dégagés, parfois tordus, parfois tricheurs, une ex-compagne malheureusement journaliste mais aussi blessée et une économie mondiale toujours en berne, auront contribué à faire que la presse dans son ensemble n'aura regardé que le doigt lorsque l'homme montrait la lune ! (Vous noterez que je n'ai pas dis le sage montrait la lune, car la sagesse n'est pas plus de gauche que de droite).  C'est ainsi et il faut l'accepter d'autant plus facilement que la ligne Hollande continue son chemin et depuis plusieurs mois déjà en Europe, d'autres dirigeants ont compris qu'il avait vu juste avant les autres. Rien ne justifie pour autant les cadeaux aux uns pendant que les autres plus défavorisés, souffrent toujours plus ! Pour autant, je n'oublie rien de l'époque Sarkozy et quoi qu'il arrive, jamais je ne cesserai mon combat pour une société de progrès avec plus de justice et une plus juste répartition du fruit de notre travail. Etre de gauche ne veut pas seulement dire, opposé à tout et favorable à rien! Etre de gauche c'est aussi et d'abord, penser et agir  par intérêt collectif. Chacun possède une part de responsabilité dans notre société et tout n'est pas toujours la faute des autres ou encore plus facile, de ceux qui nous gouvernent, quels qu'ils soient. Sarko est et reste un voyou. Hollande est trop candide et manque d'autorité pour certains. A choisir d'être dirigé par l'un ou par l'autre, même si l'heure n'est pas encore venue, il n'y a aucun doute dans mon esprit. L'un est simplement humain, l'autre est un chef de bande! La gauche a su de façon républicaine voter Chirac en son temps. La droite ne fera jamais la même chose, simplement parceque pour elle, la gauche est illégitime au pouvoir. Alors de grace ne tombons pas dans le piège que les Sarkoboys et le grand patronat nous tendent. Mitterrand disait fort justement, "il faut laisser du temps au temps". François HOLLANDE mérite au moins que l'on puisse le juger sur ses résultats quand d'autres seront eux, jugés par la justice. Avoir confiance n'est pas signer un blanc seing, c'est simplement ne pas préjuger en permanence de tout.

En plus, j'avoue que c'est reposant!

Bonne et Heureuse Année à vous tous et fasse que la vraie gauche démontre en 2015 sa force à résister et sa résilience à vaincre.

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 12:52

           article hollande contentDans un contexte politique difficile, la puissance des médias nous mène à confondre une victoire du FN dans un canton de 4000 âmes, qu’il détenait auparavant, avec la gestion d’un pays de 65 millions de décideurs potentiels. Les temps sont durs mais quand même.... Cela permet seulement aux allumés de tout bord d’accuser à la fois le gouvernement en place, le nouveau président élu et cerise sur le gâteau, de mettre en cause une république à bout de souffle !  N’en jetez plus, de grâce n’en jetez plus !

Finalement, la maxime « Ma république pour Brignoles » sonne bien mieux que « mon royaume pour un cheval ». Dérisoire, médiocre, pour tout dire authentiquement minable. Loin de moi l’idée de nier l’évidence d’un gouvernement qui « patachone » autant que l’opposition « caquette ». Vous ne trouverez ici, nul argument pour nier l’évidence d’une orientation plus économique que sociale de la politique menée par Ayrault/Hollande. De fait la déception est là et si l’électeur qui a voté Hollande est déçu, le militant lui est blessé car il sait qu’au-delà des provocations et moqueries qui vont l’atteindre, il n’a pas d’autres choix que de rester debout et lutter contre les décisions qui le contrarient lui aussi. Sinon, quoi d’autres de possible ?

Suivre Mélenchon dans ses excès, s’est objectivement apporter son soutien au FN. Construire son existence sur la faillite des autres est typique d’une vision passéiste et ringarde.

Convoler avec le centre de Bayrou serait une utopie. Non pas que les électeurs et les représentants de cette « non tendance » soient des incapables, mais la France a enfin compris que réfléchir longtemps pour ne décider de rien, était parfaitement inutile.

Reste l’opposition nationale UMP. Elle se contente d’avoir oublié très vite les raisons de son renvoi en mai 2012, de nier l’échec économique catastrophique issu de dix années de gestion libérale, d’omettre le choix délibéré d’accroitre les charges sur les plus défavorisés au profit exclusif des plus riches, d’oublier que 18 mois avant la présidentielle aucun licenciement massif ne devait être annoncé mais était reporté après Mai 2012! Qui peut penser honnêtement qu’en 18 mois de gestion Hollande, rien n’a été fait et que dans le même temps, il aura fallu absorber tout ce qui était caché sous le tapis Sarkozyste ! Que sont devenus les triples A, les invectives du FMI, la crise de l'€ et de la finance?

Alors que devons-nous faire ? Pleurer, accuser les autres, prier et invoquer le retour de je ne sais quel mage pour sauver notre pays de l’ivresse Frontiste ? Bien sûr que non ! Regardons l’exemple de la droite américaine qui a enfanté le Tee Party. Non seulement elle génère le blocage des services publics parce qu’un président démocrate et noir ose timidement faire du social, mais ailleurs, la même droite justifie un amendement constitutionnel qui fait que, des centaines de victimes par armes à feu jonchent parfois le sol de grandes surfaces, des universités et des écoles du pays. Au moins il y a cohérence, avec moins de policiers, moins de soins psychiatriques et plus d’armes, il y aura de moins en moins de chômeurs ! J’oserai en conscience faire le jumelage du Tee Party avec les propos d’un Fillon sur le sectarisme du PS face au FN, le pain au chocolat de JF Copé pour alimenter sa droite décomplexée ou les propos ambigus du leader maximo Sarkozy allant contre son propre pays, lors de ses conférences rémunérées à l’étranger. La gauche française elle,  peut s’enorgueillir d’avoir refusé toute équivoque en 2002 en appelant à voter contre le diable. Aujourd’hui, le risque est grand pour notre république lorsque le fascisme rampe et avance non pas derrière le drapeau du FN, mais caché derrière les ambiguïtés miséreuses d’un ancien premier ministre ou celles d’un ancien président de la république. Et pourtant tous se disent Gaullistes ! Justement lui qui à plusieurs reprises fit don à la France de son aura incontestée, en gouvernant avec tous les partis et les acteurs de l’après-guerre.

Qui a remis sous contrôle de l’OTAN la stratégie de défense française ? UMP. Qui dès le début de son mandat s’est opposé seul, à la stratégie européenne de réduction drastique des budgets sociaux? Hollande. Qui continu de renforcer l’amélioration des libertés individuelles comme le mariage pour tous ? Hollande. Qui a augmenté de 150% son salaire de président? Sarkozy.  Qui a entamé la baisse des indemnités scandaleuses des élus nationaux et initié la loi contre le cumul des mandats? Hollande. Qui a réinstallé la libre désignation des responsables de l’audiovisuel public ? Hollande. Tant et tant d’autres choses ont été faites que la liste inscrite ici,en serait trop longue. Mais tant d’autres choses restent à faire que l’on ne peut accepter d’être ralentis par des effets médiatiques ou par une opposition en pleine dérive doctrinale.

Réajuster modestement certaines aides sociales dans le même temps qu’il soulage largement la fiscalité des entreprises, est inconvenant pour ce gouvernement. Non pas que certaines entreprises ne le nécessitent pas, mais préserver la production industrielle et la marge financière en oubliant que d’autres manquent de l’essentiel, est insupportable sous la droite et devient inacceptable sous la gauche. Même des « pigeons » bien intentionnés ne peuvent être prioritaires face à des chômeurs !

Etre de gauche, c’est d’abord choisir l’être humain. Si la misère ne recule pas de suite, qu’au moins l’injustice ne soit pas acceptée ! Certes le partage n’est possible que si l’économie produit de la richesse, mais à contrario, la richesse  sans partage devient éphémère ! On gagne toujours à être fidèle à ses rêves, surtout si on les a partagé!

Voilà, après une année de silence sur ce support informatique, j’avais quelques réflexions personnelles à mettre en forme. Dans l’état d‘esprit qui règne en ce moment dans la presse et dans le petit monde politique istréen, je ne pouvais rester silencieux. Autant mes camarades socialistes d’Istres, de Marseille ou de Paris me paraissent déboussolés par la rudesse de leurs charges, que je reste persuadé que seule la solidarité de notre famille est la seule issue possible. De la même manière qu’il est acquis qu’il faut se retrousser les manches pour se sortir d’une mauvaise situation, par exemple celle de notre économie, il ne saurait être plus constructif de continuer à Istres comme à Marseille, de se diviser éternellement. Les citoyens attendent autre chose de nos élus et de ceux qui prétendent l’être. Même déguisé de charme féminin et enrobé d'un discours moins brutal, le FN l’a bien compris et tel le prédateur, il guette patiemment le moment opportun. La République n’est pas seulement un concept démocratique, elle est aussi une manière de vivre ensemble avec une dose de combativité certes, mais également une dose de tolérance. Se rassembler n’est pas se compromettre, et contribuer n’est pas collaborer.

Etre responsable, c’est aussi envisager de faire confiance. Il y a  tout juste un an j’écrivais sur ce blog « Cap Hollande ». Toujours sans crainte parce que j’espère dans l’homme, je lui fais confiance pour la fin de son mandat. Ensuite, nous jugerons sur pièce le travail accomplis. C’est le contrat que les français ont signé avec lui, même si certains ont plutôt signé un billet de sortie à l’autre. Le temps des lois qui crépitaient est révolu, la vie parlementaire est de retour et il faut lui laisser du temps pour réinvestir la Vème république. Je fais confiance à la majorité parlementaire pour freiner et corriger les dérapages d’un Valls s’il le mérite, tout comme ils ont corrigé sans faillir un Cahuzac et d’autres si cela s’avère nécessaire. Ensuite, chacun rendra compte de son mandat et présentera l’avancement de ses travaux. Seuls les électeurs pourront rompre ce contrat. En temps normal, ni la rumeur, ni la cabale ne peuvent circuler par les oreilles ou la bouche des gens honnêtes. C’est le prix à payer et c’est celui d’une démocratie apaisée.

PS : Pour ou contre, les commentaires ne sont pas refusés sur ce texte, mais il vaut mieux qu'ils circulent là où ils seront plus utiles.

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 00:40

 

merci.jpg        Francois-Hollande-Francois-Hollande-Votes-IxKegh8Sqqbl.jpg 

Voilà, il est 2h30 du matin et depuis hier 20h, nous avons un président normal. Le changement est en marche pour une période plus humaine, plus accessible à tous, plus juste aussi. Je sais que la défaite de l’autre camp ne doit, et ne peut, être une réjouissance pour ceux qui gagnent car cette défaite nous aussi en connaissons le goût amer. Pour autant, cette victoire a été d’autant plus longue à venir que la « Sarkozie » était rudement machiavélique et qu’en plus, la gauche fut longue à se rassembler. 10 ans après Le Pen au second tour, 31 ans après la victoire de Mitterrand et le fameux 10 Mai 81. Il y a trop de temps entre ces alternances. Il ne peut plus y avoir ces longues périodes d’absence dues au rejet des partis de gauche et singulièrement du PS. Notre démocratie n’en sera que plus apaisée !

Un président NORMAL vient de conquérir la confiance des Français et ce défaut (pour la droite) de n’avoir jamais été aux affaires, va permettre à François Hollande d’avoir un atout formidable, l’autorisant à tout entreprendre. Ce soir, de Tulle à la Bastille, cet homme simple et accessible n’a cessé de montrer aux français combien rester soi-même était possible même lors d’un tel évènement. Je sais que certains penseront que j’ai les yeux de Chimène pour mon favori. Ils se tromperont car ma motivation depuis deux ans est allée croissante et F. HOLLANDE a répondu chaque fois comme un leader à mes attentes. Jamais, il n’a douté de lui-même et comme pour le débat entre deux tours, mon champion a montré un côté de ses compétences que les sobriquets et les insultes venus des deux côtés avaient préféré ignorer. Ils en sont pour leurs frais et la suite sera de la même veine. Il a du charisme et de l’intelligence politique mais il ne se défait jamais de son humilité, ni de sa fidélité à ses engagements.

Il m’a rendu fier, très fier d’être socialiste en 2012. Dommage que sur Istres l’avance de Hollande soit si faible. Je le dis d’emblée, la présidentielle n’a rien à voir avec la gestion communale. Malgré tout, il faut se poser des questions et quand bien même, il fut une époque où avec une telle victoire, la fête aurait d’abord été istréenne. Pas ce soir en tous cas, et je le regrette. Depuis hier soir, avec quelques amis nous avons partagé ce moment de bonheur unique et évoqué également la misère militante, conséquence de la pauvreté de notre section. Si rapidement, la fédération PS13 n’est pas « nettoyée » et les élus « douteux » remerciés, alors nous serons en droit par « principe de précaution » de faire du socialisme en dehors de la fédération. Il ne peut y avoir encore et toujours Marseille, puis le reste du département. J’ai bien compris le message de mes amis et celui du résultat électoral. Il faut redonner une âme et une conscience politique à cette section. Espérons que les responsables comprendront, sinon leurs erreurs passées, sonneront comme une répétition des mêmes erreurs. Ceci n’est en aucun cas une déclaration agressive, mais simplement un appel à un sursaut d’intelligence et d’honnêteté politique pour préserver l’avenir. Les apparences ne suffisent qu’à satisfaire l’égo des manipulés et les calculs pervers des manipulateurs. Les résultats sont là. Dans la clarté et la non compromission des idées, la légitimité et la victoire finissent toujours par s’imposer.

François Hollande est l’exemple même de celui qui a su imposer sa vision sans se compromettre. A ceux qui l’ont soutenu dès le début et à ceux qui l’ont rejoint, je dis « à bientôt camarades ».

 


Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 19:23

hollande-énergie-620x450       images-copie-1

L’attente du débat a permis de faire douter ceux qui, dans l’ambiance violente de cette campagne, ont craint le pire. Et si Sarkozy, animal brutal et sans morale avait réussi à déstabiliser le candidat du changement, toujours si posé et si bien calé dans sa stratégie de conquête de l’électorat? Et bien NON! A la surprise générale et conformément à ce que ses proches et quelques archives télévisées démontraient, l’homme est capable de mener une discussion courtoise et respectueuse autant que de répondre promptement aux provocations de son adversaire et surtout, sans lâcher le fil conducteur de son projet. Comme à la parade, simultanément étayer et défendre sans perdre ni le sens du propos, ni son honneur par des attaques odieuses. Le sommet fut lorsque l’allusion à DSK tomba telle une dague sortie de sous le manteau. Quel misérable aversaire que le sortant !

   Pour conclure, ce débat n’a pas dû changer grand-chose au résultat de dimanche, mais il a permis à un homme de fendre son armure, tout en imposant le retour à la morale et de replacer enfin l’HOMME au centre de l’action politique. Etre représenté par un tel candidat est valorisant pour ceux qui croient en des valeurs humanistes et qui espèrent encore de la politique.

Avouons que le contenu des échanges n’apportait pas grand-chose aux supporters des deux camps. Par contre, l’attitude respectueuse et calme de François Hollande tranchait avec celle du sortant, secoué dès le début par des tics qui traduisaient le degré d’agitation de cet homme qui détient pourtant tous les pouvoirs. Du bouton de la force de frappe, aux réformes les plus injustes et aux actions les plus glauques, comme certainement l’après 6 mai le démontrera judiciairement. Par exemple, je ne doute pas un instant que des liens existent entre Guérini et Sarkozy, au travers soit de l’ancien préfet Frémont ou du patron de la DCRI Squarcini, sans oublier le très obéissant Henri Proglio actuel patron d’EDF. Peu importe, la suite politique compte plus que le passé et la justice passera.

Seul le retour de la gauche au pouvoir revêt un intérêt véritable. Toute la gauche a su se rassembler et avant les prochaines législatives, un premier ministre entouré d’un gouvernement de transition devra préparer les changements urgents et surtout la feuille de route de la prochaine assemblée nationale. La cinquième république bien sûr n’est plus adaptée, mais le retour à un président au-dessus des contingences politiques et à un premier ministre qui gouverne et dirige le pays, permettent tous les espoirs. La compétence de François Hollande n’est désormais plus à démontrer puisque sa vision sur le besoin de croissance en Europe, les dérapages des patrons ou ceux de la finance s’imposent maintenant à tous comme une évidence ! Il est parfois difficile d’être visionnaire surtout face à des esprits obtus et à la mauvaise foi. Le choix de vote de François Bayrou indique combien Hollande peut rassembler notre pays et clore enfin cette période catastrophique.

Quant à ceux qui s’inquiètent en disant que Hollande ne pourra pas faire plus que Sarkozy, je leur donne rendez-vous dans un an. N’oublions jamais qu’en 81, se sont faites les plus belles réformes depuis 1936 et si, comme je l’espère, les partenaires sociaux suivent la volonté de changement exprimée le 6 mai, alors personne ne sera déçu et le redressement sera possible. Chacun sera dans son rôle, y compris en poussant le gouvernement à faire ce qui est urgent par tous les moyens républicains que la loi autorise !

Mercredi soir, ce débat nous a offert un François HOLLANDE déjà président et cerise sur le gâteau, doté d’un charisme Royal face à la médiocrité d’un bonimenteur. La force du changement est en route et dimanche personne ne doit oublier que la partie ne s’achève qu’après le second tour. Jusqu’au bout François HOLLANDE a besoin de toutes nos forces. Aucune ne doit manquer.

A Dimanche soir pour changer de destin !

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 08:39

 


alain hollande 2        73664-francois-hollande-et-marie-george-637x0-1

Le titre de cet article n’est ni une provocation, ni une contribution destinée à priver l’un des candidats de voix qui pourraient lui être destinées. C’est uniquement la nécessaire évolution des esprits qui doit avoir lieu au moment où la dégradation des idées et des projets que nous exposent tous les candidats devient dangereuse.

En effet, de jour en jour, les promesses farfelues, les mensonges ou l’ignorance, alimentent la bourse aux âneries sous prétexte de défendre les candidats bien plus que leurs projets. La grande majorité des électeurs a désormais fait son choix et la chasse aux indécis ne peut justifier des contorsions politiques qui rendraient le centriste « clair et révolutionnaire », le socialiste « aventurier et courageux » et le conservateur « progressiste et social ». Bref, c’est la misère politique pour tous les militants qui n’entendent pas ce qu’ils attendent et plutôt même parfois le contraire de ce que souhaitent leurs concitoyens. Laissons les rôles d’extrémistes à ceux qui pensent pouvoir infléchir telle ou telle tendance, soit par la révolution, soit par la plus grande intolérance. A ce sujet, que le Front de Gauche atteigne des scores inespérés ne trompe personne, même si cela va dans le bon sens. Avec le NPA et LO en pleine reconstruction et un PC totalement en retrait, chacun pourra additionner leurs scores aux dernières présidentielles et constater que mis à part la tonicité de son orateur, le F d G n’a rien apporté de nouveau, sauf d'avoir obtenu le soutien conjoint de l'Humanité et du Figaro ???

Concernant les transferts, le syphonage sarkozyste de 2007 des idées du FN va s’inverser et retrouver son canal historique.  Dommage collatéral, Marine Le Pen réalise un surprenant attrait des jeunes pour des idées qui, de la viande hallal  à l’immigration en passant par l’avortement et la fin de l’Euro, proposent le pire pour l’avenir de notre société.

Restent, les écolos et le centre.

Concernant Eva Joly, cette femme d’exception n’a pu s’affranchir de son image de magistrat, pas plus que de son accent ou son âge. A mes yeux, sauf pour l’Europe, l’écologie ne peut-être un parti politique et malheureusement s’ajoute à cela le machisme politique. En effet, en terre écologiste il semble que cette campagne soit vécue comme celle de Ségolène en 2007 lorsque les camarades DSK, Fabius ou Mélenchon, tiraient à boulets rouges sur leur candidate. Il leur manquait l'OGM de Sarkozy le "Nicolas Hulot" de service, c’est fait !

Pour François Bayrou qui tente pour la troisième fois de représenter le centre, la chose est bien plus compliquée. Parti Républicain, CDS, RI, UDF, Radicaux (Borloo) puis Modem, tous ont été le tremplin espéré d’une candidature réussie. Seul Giscard y parvint en 1974 avec l’aide du RPR Jacques Chirac. L’histoire ne se répète pas et les positionnements alambiqués consistant à soutenir la droite au sénat et à l’assemblée nationale pour ensuite tenir un discours d’opposition dans les médias, ne trompent plus les électeurs. Les contorsions verbales contre Sarkozy en 2007 puis le vote blanc au second tour, montrent comment cette formation politique remplie d’intentions aussi gentilles et généreuses que les gens qui la représentent, ne peut plus diriger la France. A force de, ni gauche ni droite, on ne finit nulle part, sauf pour le profit du sortant !

Arrivons maintenant aux socialistes.

Il y a deux ans, exactement le 5 mai 2010 je désignais avec d'autres camarades sur ce blog, deux candidats possibles: Aubry et Hollande, sauf si Aubry soutenait DSK que je déteste politiquement. Contre les moqueries et les commentaires ridicules, je maintenais ce choix et désignais Hollande comme le seul candidat capable de stopper la régression de notre pays. La morale, le chômage, la république, bref la vie en France déclinait. Vinrent les primaires ! François HOLLANDE sut convaincre et rassembler la gauche que pourtant la droite tentait de diviser avec les frasques de DSK qu’elle avait tenté d’imposer aux primaires. A cette occasion, même à Istres des citoyens se sont rassemblés et exceptés Guérini ou Ciot, tous ont compris l’indispensable reconstruction de la famille socialiste. Aujourd’hui, de nombreux camarades et moi-même faisons contre mauvaise fortune bon cœur et pour François Hollande, nous militons d’abord pour que Sarkozy s’en aille. J’avoue que mes craintes concernant le manque de « gauchitude » du programme Hollande ne sont pas effacées, mais grace aux jérémiades de Mélenchon ajouté au style de ses représentants locaux, finalement je préfère mes craintes. Pendant ce temps, la droite dilapide non seulement la république et l’image de la France mais en plus comme en 81, le gouvernement actuel, Fillon en tête, laisse par dépit s’enfoncer l’économie et partir l’argent vers la Suisse ou le Luxembourg. Françoise Hardy ne suffit-elle pas?

Alors dans ce capharnaüm politique de fin de règne, il faut privilégier la victoire pour construire le changement car il faut gagner d’abord pour agir ensuite ! C’est dans cet ordre et celui-là seulement que tout devient possible….. Pas de révolution, mais pas de renoncement social ou syndical comme en 81, pas de soutien inconditionnel non plus pour laisser faire ce que la droite fait naturellement mieux que nous. Au bout de ce chemin, un an après sa candidature et deux ans après mon pronostic, François HOLLANDE représente l’excellence face aux autres projets. La France mérite mieux que les éxcès des extrêmes, le vide du centre ou l'arrogance de la droite. Le candidat le plus probable au second tour pour la gauche doit bénéficier de la dynamique du premier tour. Sa pugnacité, son respect des autres et son parcours politique, le rendent seul capable de conjuguer toutes les voix, toutes les forces et de conduire enfin toutes les espérances vers un même idéal.

LE CHANGEMENT C’EST HOLLANDE

ET C’EST DIMANCHE  PROCHAIN ! 

VOTEZ HOLLANDE DES LE 22 AVRIL 

PS : Hollande n'est pas seul sur la photo de l’article, vous me pardonnerez.

 

 

  

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 15:23

                            73664-francois-hollande-et-marie-george-637x0-1

Comment ne pas saluer la supercherie tentée par Sarkozy pour s’installer dans le rôle d’un Robin des Bois sauveur de la veuve et de l’orphelin, alors que seul son clan, celui des fortunés du Fouquet’s et de Neuilly, a été la seule et unique occupation de son quinquennat.

Même sentiment de mensonge pour les marionnettes allant de Boutin à Borloo en passant par Morin ou l’inénarrable Nihous. Chacun de ces gens apporte son soutien à celui qui peu ou prou, les a condamnés à renier leurs idées quand ils en avaient, ou à recevoir un sucre « Veolia » pour leur mièvrerie compétitive.

Fort heureusement, il reste des candidates et des candidats de conviction comme Eva Joly, Poutoux, Mélenchon, Villepin, Dupont-Aignan ou encore Corinne Lepage et Nathalie Artaud. Pour le moins, ces personnes permettent à la démocratie de vivre la diversité des idées dans le respect  et de faire exister le débat. Le but d’une élection reste de faire qu’un choix puisse s’installer et que chaque électeur se détermine en conscience pour espérer construire un monde plus juste, plus humain et porteur d’autres valeurs que l'argent. Je passe sur les choix de l’UMP préférant le capital plutôt que le social, sur les réformes dévastatrices comme la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), la privatisation des services publics, l’abandon de la santé pour tous, le rejet des banlieues, les reculs sur l’environnement et la stigmatisation des uns et des autres pour flatter la droite extrême. Il est évident que la multiplication du nombre des candidatures au premier tour, favorise le renforcement des candidats portés par les grands partis, dits « de gouvernement ».

Seule une exception à mes yeux perdure, elle se nomme « François Bayrou ». Si l’homme est bien sur respectable, sa position politique reste durablement troublante puisqu’il continue de voter depuis trente ans toutes les lois UMP et les budgets décidés par Villepin, Raffarin ou Fillon. De la même façon qu’il dénonçait les mensonges de Sarkozy en 2007, cet européen convaincu avoue ensuite avoir voté blanc plutôt que pour la candidate socialiste. Entre une Artaud et un Poutoux qui affirment leur volonté de vouloir tout changer sans jamais participer à un gouvernement et un Bayrou qui sans le dire fait la même chose contre les socialistes, alors je conseille aux centristes de voter directement pour le NPA ou LO, et ainsi ils n’auront pas à avoir honte d’être dans un gouvernement et enfin, une promesse de leur parti sera tenue !


Pendant ce temps, François Hollande poursuit son chemin face aux français. Imperturbablement il expose et développe son projet devant des foules de supporters acquis à sa cause comme pour chaque élection, mais également devant des citoyens électeurs abandonnés depuis bien longtemps, y compris par la gauche. Le monde ouvrier soit disant anesthésié par le FN ou les banlieues paraît-il acquises à tous les trafics, aucun lieu de vie de notre société n’échappe à la volonté du candidat Hollande de faire changer les choses dès le 6 mai ! Ce n’est pas de l’arrogance que de prétendre vouloir s’approprier l’action dès le lendemain d’une victoire, mais c’est un scandale que de crier au feu après avoir mis le feu et détruit les piliers qui portaient notre république depuis De Gaulle.

Tranquillement, avec force, intelligence et conviction François HOLLANDE s’avance devant les Français et leur propose de changer pour un autre destin que celui de la peur, du désespoir ou l’angoisse du lendemain. Pour ceux qui ont connu l’époque, indéniablement il y a du Mitterrand chez cet homme. L’un fut celui qui ramena la gauche au pouvoir, HOLLANDE est celui qui réconciliera la gauche avec une gestion politique moderne et sociale du pays.

Si nous devions saluer un artiste, François HOLLANDE serait nominé sans conteste pour avoir redonné l’espoir du changement et réinventé le droit de rêver à  ceux qui souffrent. Reste une étape pour passer de nominé à être élu le meilleur dans sa catégorie. Ni César, ni Oscar, juste Président des Français.

Salut "The Artist" et bravo Omar Sy à Jean Dujardin et bientôt je l’espère François HOLLANDE.

                                                         

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 16:09

TV    Intox

 

  Echapper à la comédie télévisuelle d’hier soir, m’a obligé ce matin à capter les radios et les infos sur le net. Il me paraît clair que le président n’a leurré personne, sauf le CSA.

 

Si je me réfère au rendu journalistique de ce jour, y compris les gauchistes, J .M. Sylvestre et Claire Chazal ont été déçu par la prestation de leur ami président. Un bon point cependant à Mme Chazal qui aurait résisté aux menaces du président, lorsque par deux fois elle a cité les  copiés/collés, volés dans le programme de François Hollande.

Menteur

Mr le président, à quoi bon citer les qualités de l’Allemagne socialiste de Schröder, si vous continuez en France à privilégier la même caste aux dépends des moins favorisés ? Qui peut croire qu’augmenter la TVA n’abaissera pas le pouvoir d’achat des français ? Quelle mouche a piqué ce Zébulon pour que sans crier gare, il décide seul d’accroître de 30% les surfaces bétonnées en France ? Oubliant au passage que certaines lois sont contraires à cette idée ! Même des élus de droite s’opposent à cette folie qui n’apportera rien aux sans-logis, mais favorisera encore les investisseurs !

Adieu le code du travail et les 35H pourtant déjà presque totalement éliminées. En effet par le biais d’accords conclus dans chaque entreprise et qui de l’aveu même du président, prendraient le pas sur le droit national !!! Ce serait encore la part belle à la puissance des  patrons qui embauchent qui ils veulent, comme ils le veulent… Travailler à Marseille, Bordeaux ou Paris aux mêmes tâches, ne serait plus comparable financièrement mais surtout, plus soumis au même droit. Le code du travail sera ainsi réduit à néant car ni le législateur, ni les partenaires sociaux, ni les salariés ne possèderont de référence pour négocier. Le MEDEF et la finance, déjà très gâtés, sont ainsi grassement payés pour leur contribution politique au bling-bling du Fouquet’s puisque, à l’abandon du droit du Travail et à la TVA payée par les consommateurs s’ajoutent les cotisations familiales qui seront transférées au budget de l’état et donc aux contribuables que nous sommes. La compétitivité des entreprises a bon dos puisque d’un côté pour les patrons « on » caresse et pour l’autre les salariés, « on » charge la mule ! Avant son départ, l’artiste souhaite visiblement bruler la terre derrière lui.

grr

J’ai beau chercher une raison à cette tragédie politique, je n’en vois aucune. Cet homme est aux abois et le sauve qui peut a débuté. Je comprends aujourd’hui pourquoi des leaders comme Juppé, Villepin ou Bayrou sont inquiets de la tournure que prennent les évènements. Ils ont cautionné, la politique étrangère pro américaine jusqu’à réintégrer l’OTAN, nos morts en Afghanistan, une police désorientée et incitée aux excès par un ministre plus loubard que citoyen, un chômage délirant, des déficits vertigineux, des banques avides de profit, une solidarité républicaine abandonnée, une politique de santé mortifère, une industrie à l’agonie, l’abandon de la lutte pour l’environnement et enfin une démocratie moribonde face à des médias réquisitionnés. Pourquoi ne pas le dire ? Au-delà des risques majeurs que cet homme fait prendre à notre nation, il existe d’autres hommes et femmes qui à gauche et à droite, proposent de changer les choses maintenant.


Républicain depuis toujours, j’ai toujours pensé que le président élu ne pouvait être que le président de tous les français. Pour la première fois, je pense le contraire. A force de dresser les français les uns contre les autres, cet homme risque de casser ce qui nous a rassemblés aux pires moments de notre histoire. « L’amour de notre nation souveraine et de sa république unie et indivisible ».

Il n’est bien sûr plus question d’un bord politique ou l’autre, il est urgent de sauver notre pays du naufrage démocratique et économique après cinq années de sarkozysme.

François Hollande a raison. Qui aujourd’hui peut encore dire que ses enfants connaîtront une vie meilleure que celle que nous avons connue ? Le président actuel ne doit pas seulement se contenter de reprendre les idées du candidat Hollande, il doit aussi comprendre qu’il se grandirait en ne sacrifiant pas le pays sur l’autel de son ivresse du pouvoir. Il nous faut un président normal qui laisse le gouvernement gouverner et l’assemblée légiférer. Plus jamais de pouvoir arbitraire qui sous couvert de la crise, cache en vérité l’absence de démocratie et la main mise autoritaire sur la mère de toutes les démocraties de la planète.

Finalement, hier soir je n’ai pas regardé la télévision, alors que Zorro le seul vrai héros masqué, passait sur la seule chaîne encore dispo-libre. J’ai eu tort, car ce n’est jamais par hasard que Zorro arrive pour punir le vilain menteur ! Allez camarades citoyens, encore 90 jours et si ce n’est le soleil, à coup sur le printemps lui sera présent le 6 mai prochain ! Patience….

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 14:08

pinces.jpg

 

Dimanche soir une émission télévisée gravement polluante contenant des messages à caractère vulgaire, mensonger voir « pornolitique », risque de heurter gravement votre conscience. Certaines intoxications sont difficilement décelables et conduisent les victimes sur le brancard de l’ultralibéralisme, directement dans le lit du fascisme.

Cependant grâce à nos services de protection des faibles contre les forts, un remède existe. Simple, non liberticide et peu couteux pour nos concitoyens :

1- Ne pas allumer sa télévision pour diminuer le rayonnement nocif du Sarkoshow.

2- Se protéger de toute inhalation toxique par la pose d’une pince à linge sur son nez.

3- informer ses voisins et amis par SMS, mail, twitter, téléphone, courrier, fumée,  tags etc. de l’existence de ce vaccin bio et durable qu’est la pince à linge.

Ensemble, sauver le monde est possible.

Arborez la pince à linge !

57712-pince-a-linge-usb pince marianne pince nez

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article