Présentation

  • : Le blog du militant socialiste Alain Detavernier à Istres
  • : Alain Detavernier, militant socialiste authentique et fraternel livre sur son blog ses réflexions politiques
  • Contact

Humour

La vidéo du moment

Texte Libre

banniere

28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 18:21

 Nicolas2.jpg

Il y a quelque chose de pathétique dans l’attitude du gouvernement actuel et particulièrement celle de son chef, Nicolas Sarkozy. Qui pourrait croire que le grand "saboteur" de l’économie française pourrait, avec le bilan qui est le sien, pronostiquer les décisions des agences de notations internationales ?

Les caricatures et les simulacres ridicules et méprisants auxquels se sont livrés les leaders de l’UMP, avec pas moins de 18 ministres ou secrétaires d’état, pour dénigrer le programme du PS, montrent à quelle désespérance sont rendus ces aboyeurs mandatés directement par l’Elysée. Les « éléments de langage » qu’ils utilisent tels des perroquets,  montrent le désert intellectuel et la pauvreté politique de ces cerbères, qui, à l’image de Mme Morano, Mrs Copé ou Bertrand, finissent même par rendre les marionnettes des guignols plus attrayantes que leur modèle.

Le terrible échec de la politique Fillon/Sarkozy impacte fortement le niveau de vie des français actifs, chômeurs ou retraités. Celà se mesure au degré de dégradation de tous les actes ordinaires dans la vie de chaque citoyen. Devoir choisir entre se soigner ou souffrir en silence, devoir accepter des conditions de travail inimaginables même dans les pires moments de crise, devoir choisir de rester ou de revenir vivre chez ses parents, ou, plus grave, de squatter en famille pour survivre et passer l’hiver en espérant atteindre le printemps prochain. Jamais une telle injustice n’avait submergé avec autant de constance et de violence, toutes les classes sociales, hormis celles logées dans des niches fiscales et abritées par un bouclier du même nom.

Le président, en plus d’être en campagne électorale permanente aux frais de la république, tente une nouvelle fois de jouer le sauveur de l’extrême alors que chacun sait qu’il n’est rien d’autre qu’un pompier pyromane. Ses allures martiales et son empathie simulée, ne dissimulent que très mal, l’agité schyzophrène qui anime celui qui veut être le seul, partout, tout le temps et sans jamais que cela ne s’arrête !

A quoi bon argumenter et dénoncer cette parodie de démocratie qui fera qu’au terme de la campagne présidentielle, les mensonges effrontés, les échecs nombreux et chiffrés tant au plan intérieur que sur la scène internationale, l’argent venu d’on ne sait où, inondera tellement le débat que l’essentiel sera dissimulé aux français. Mais la réalité quotidienne vient chaque matin rappeler à tous, combien la vie en "sarkozie" est devenue insupportable.

Dès l’arrivée de la gauche rassemblée au pouvoir, il nous faudra immédiatement faire évaluer par un comité « ad hoc », la faillite financière et industrielle du pays. Et dès que possible sortir de la difficulté ceux qui seront dans les situations les plus urgentes.

La campagne contre Sarkozy n’aura rien de comparable aux précédentes. Cet homme est dangereux et prêt à tout. Il nous faut entrer en résistance dès à présent et surtout nous méfier des manipulations médiatiques et autres menaces qui découleraient selon lui de l’élection de la gauche en Mai 2012.

François Hollande reste le seul recours capable de résister et répondre  à cette " bavure  politique " que représente le président sortant. A mon âge, je crois sincèrement que  des anciens comme De Gaulle, Pompidou, Mitterrand ou Chirac me laissent penser et croire que certains portent effectivement en eux une force particulière qui jamais ne m’avait fait craindre pour mes enfants ou mes petits-enfants. Tout le contraire de l’actuel président.    

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 07:32

imagesCA0AYYG9.jpg

Il n’aura échappé à aucun français ces dernières années que la vie était devenue de plus en plus difficile pour les chômeurs, les salariés, les cadres et certains dirigeants d’entreprise. Heureusement, il y a toujours un bien pour un mal et la Suisse pays sérieux en ce qui concerne surtout l’argent d’où qu’il vienne, vient de nous annoncer une excellente nouvelle.

Le nombre des millionnaires en France s'est accru très significativement durant la terrible crise que nous traversons...... Ouf, enfin une bonne nouvelle pour l'Elysée!

Au moins nous sommes rassurés, il restera toujours malgré cette catastrophe économique et financière, une représentation digne et sérieuse de la société française. Notre bon président qui tout petit déjà s’était intéressé à la préservation des riches dans sa bonne ville de Neuilly, mérite donc les félicitations de nous tous humbles contributeurs, pour cet heureux évènement.

Postscriptum : L’une des familles concernées par cette bonne nouvelle, les Bettencourt s’inquiète de l’arrivée possible des sauterelles (ou des cigales) socialistes en mai prochain et donc le risque d'un péril grave en ces périodes de disète pour les gens ordinaires.  Elle demande à notre bon président de prendre les précautions nécessaires pour sauvegarder leurs biens au moins en France car à l'étranger tout va bien.  Le Président ainsi que Fillon, Morano, Bertrand, Guéant et tous les intellectuels comme Lefèbre, doivent tout faire d'ici le printemps pour apeurer le troupeau des "citoyens incrédules" menés par un terrible berger hollandais, pour qu'ils comprennent enfin le bon choix, celui qui sauvera encore et toujours les millionnaires de ce pays!

 Sacré Nicolas, il le vaut bien…..

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 12:35

imagesCA9L1OFV.jpg

Ce sont ces mots qui reviennent dans la bouche de nombreux intervenants depuis hier soir après la réussite des primaires socialistes.

Bien sûr que ce résultat ouvre grande la porte à la seule élection qui vaille pour changer les choses dans ce pays. Bien sûr qu’il y a des déçus et des heureux car aucune élection ne laisse indifférents ceux qui la vivent sincèrement. Mais nous devons rester conscients qu’une opportunité nous a été offerte de débattre utilement devant les français, mais également de constater combien la gauche peut être fière lorsqu’elle laisse la part belle à sa raison d’être, le service de la France. Je pourrai encenser nos candidats et vanter les idées qui ont pu séduire les participants à ce vote. Et bien non ! Je préfère me délecter des attitudes minables des leaders de droite qui comme des zombies ayant reçu leurs « éléments de langage » depuis l’Elysée, bavent tant et plus. "Tous" sur François Hollande sans même se rendre compte qu’ils le consacrent comme celui qu’il faut abattre avant mai 2012 sous peine de perdre le pouvoir qui selon eux, même après l’alternance de 81, n’a jamais eu vocation à être de gauche.

Hollande sera à la hauteur de cette bataille parce qu’il en connaît d’abord les enjeux et ensuite parce que son grandissement politique s’est fait à l’ombre d’acteurs politiques majeurs de la vie française. De Delors à Chirac en passant par Mitterrand ou Jospin, adversaire ou tuteur, il en a compris les personnalités réelles et profondes. De plus, le charisme pourtant réel qu’on lui dénie s’apparente plus à un don qui le fait se mettre au service d’une France qui en a bien besoin et qui le portera comme elle a porté un autre François en mai 81, contre les médias de l’époque, contre les puissances de l’argent et les divisions politiques qui d’exigences en programme rompus, sabordaient l’unité de l’opposition, au profit de la droite gaulliste, pompidolienne puis giscardienne.

La gauche, toute la gauche devra se rassembler dans les mois qui viennent tout comme François Hollande devra intégrer une partie des raisons qui justifient les différentes gauches. Il le fera sans pour autant changer pour la radicalité ou l’intransigeance qui si elles peuvent être nécessaire ne justifient jamais d’engendrer la défaite.

Une dernière chose, cette primaire nous a donné la chance unique de montrer que la démocratie pouvait être renouvelée sans compromettre nos idées. En mai prochain, l’échec de notre candidat serait aussi l’échec de la méthode. Au passage sur Istres cette primaire a permis le rassemblement des socialistes de bonne volonté et durant la campagne nous avons su dépasser nos rancœurs légitimes. Avec 70% pour Hollande et le plus fort taux de participation, notre ville a montré combien sa nature profonde était ancrée à gauche et surtout combien nous pouvions en étant  rassemblés, être utiles à nos concitoyens. C’est aussi et déjà cela l’effet Hollande.

Je veux remercier ici les militants istréens qui ont tracté et collé depuis 15 jours, et je remercie aussi François Hollande pour la qualité de son travail en ajoutant cependant une mention…………..Elève brillant mais peut gagner plus au prochain semestre !

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 09:24

imagesCANR2V1Y.jpgPour une élection ou aucun poste électif n’était directement en jeu, 2,5 millions d’électeurs ont contribué au choix du prochain candidat qui devra effacer Nicolas Sarkozy du paysage politique français. Cette parenthèse douloureuse va se conclure par l’avènement d’une nouvelle démocratie et l’amorce d’une 6ème république si chère à Arnaud Montebourg. Curieusement, le département des  Bouches du Rhône a répondu massivement « OUI » à François Hollande, hors ville de Marseille. Quant à Martine Aubry, soutenue par le système Guérini, elle n'en profite pas totalement sur Marseille et Montebourg le tombeur de la Fédé y réalise même un score plus qu’honorable. Les soutiens comme Fabius ou l’appel de DSK depuis Sarcelles pour Martine Aubry, sonnent comme la fin d’une période politique triste et humiliante pour les militants et pour l’image du PS.

Au sein du parti, que les électeurs d’Arnaud Montebourg ou de Ségolène Royale se reportent ou non sur le candidat Hollande n’a pas vraiment d’importance. La participation nationale a rassemblé 20 fois le nombre des militants officiels. Cela doit nous rendre humble ! L’appareil politique socialiste est devenu à présent durablement compatible avec l’expression de tous ceux qui à gauche voulaient participer, sans s’engager. Cette innovation à laquelle j’étais personnellement  opposé il y a encore quelques mois, est réellement une réussite dont Montebourg porte seul le mérite. Même si le poids de l’expression des militants s’en trouve atténuée, nous étions tellement écrasés par les écuries présidentielles et écœurés par les magouilles locales, que l’expression républicaine qui vient de rentrer par la fenêtre de Solferino a  de ce point de vue, en ce  dimanche 9 octobre, sauvé et réhabilité le parti de Jaurès et de Blum.

Tracter de boîte en boîte et refaire les marchés sur Istres a enthousiasmé mes camarades militants qui depuis 2008, souffraient comme moi de la misère apparente de la section. François Hollande et les cinq autres candidats ont rendu aux socialistes la dignité politique que ce parti avait perdue. N’en déplaise aux Sarkozy, Coopé, Guéant et autre Brice l’auvergnat, les socialistes avec cette primaire, viennent de redonner l’espoir à tous ceux qui bientôt n’auront plus, ni la force, ni les larmes pour crier leur misère.

Hier n’est donc pas la victoire des socialistes seuls et c’est nouveau. Par contre, c’est le début d’une nouvelle période de l’histoire républicaine de ce pays et à l’Elysée comme à Marseille il va falloir le comprendre…….. la gauche est de retour !

PS/ J'aurai aimé que Ségolène sorte différemment de cette compétition car qu'on le veuille ou non,  elle est à l'origine de ce renouvèlement qui commence.

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Démocratie participative
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 08:27

image_66027401.jpg

Pour le second débat entre les six candidats de cette primaire citoyenne, le moins que l’on puisse dire est que la qualité, le niveau et la cohérence des échanges démontrent si besoin était, que tous sans exception seront dignes  d’appartenir à un gouvernement d’après mai 2012.

Il y a moins d’un an, j’étais, sans doute par crainte de participation « polluante », opposé à l’élargissement de cette primaire à d’autres que les militants socialistes. De la même façon, je craignais l’exhibition de nos différences comme à l’automne 2006 quand Ségolène élimina Fabius et DSK et que les conséquences en furent désastreuses pour la suite de sa campagne. Aujourd’hui, non seulement je regrette d’avoir eu cette crainte, mais en plus je pense que les français dans leur ensemble peuvent être fiers de cette pratique démocratique dans laquelle ils contribuent directement à la désignation d’une ou d’un candidat. Il ne sera pas seulement investi par un parti mais aussi par une part importante de citoyens qui ne se retrouve dans aucune écurie politique.

Sur le fond du débat, je trouve Montebourg fringant, percutant et particulièrement moderne. Sa sixième république et son nettoyage des écuries d’Augias sont des projets aussi ambitieux que nécessaires. Il va surprendre par son score ! Valls assume pleinement sa position droitière au sein du PS mais il le fait avec pédagogie et cela donne du crédit à ses propositions, car personne n’a jamais raison seul. Ségolène me paraît moins performante qu’elle ne le fut, mais la boîte à idée qu’elle a ouverte en 2007, fourmille toujours de créativité et cette qualité demeure pour elle un atout indéniable. Concernant Martine Aubry, son positionnement très lié au programme du PS, donne à celui-ci l’apparence d’un bouclier destiné à la protéger plus qu’à inspirer son projet personnel, ce qui est dommage. Mr Baylet m’était apparu comme un bon vieux radical socialiste de la quatrième république et au final son attachement à la république et la laïcité rendent légitime sa place dans cette compétition de gauche.

Bien sûr, il y a François Hollande… Sans parti pris, je pense sincèrement qu’au-delà de ses postures et ses accents mitterrandiens, il en a encore beaucoup « sous le capot ». Cet homme a une dimension politique très au-dessus du lot et son adversaire réel l’a compris depuis longtemps qu’il s’ingénie à valoriser d’autres personnalités de gauche pour pervertir la primaire.

J’oserai dire qu’avec force et tranquillité, François Hollande s’avance vers un destin de Président d’une République qu’il ambitionne certes, mais que surtout il aime au point d’opposer sereinement sa modestie et son intelligence à la violence et l’arrogance de Sarkozy.

Le 9 octobre prochain Théâtre de l’Olivier et Mairie annexe d’Entressen,  les Istréens qui ne veulent plus de cette France injuste, pourront exprimer leur choix, pour assurer enfin l’alternance politique et le renouveau du pays.

Faisons le savoir tous et partout autour de nous!

Inscrivez vous au comité de soutien François HOLLANDE cliquez ci dessous.   

http://francoishollande.fr/content/comite-de-soutien-francois-hollande

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 18:08

thumbnailCAGH3XB8

C‘est la seule conduite à tenir par les candidats à la primaire socialiste ce soir sur France 2. Un torrent de boue d’une puanteur inégalée envahit depuis des semaines, que dis-je des mois, radios, télévisions et journaux. Notre république fout le camp et l’initiateur de cette dégringolade de nos pratiques est incontestablement le Président de la république actuel. Jamais la justice, la presse et tous les pouvoirs de l’argent n’avaient été autant utilisés, détournés et soumis à la volonté capricieuse pour ne pas dire maladive d’un seul homme, voire d’un clan. Valises d’argent, écoutes, menaces, éjection de poste pour non soumission, détournement de loi, mensonges à tous les niveaux de responsabilité politique, premier cercle entre amis d’argent, second cercle de justice. Ce n’est plus honteux c’est nauséabond !!!

Bien sûr, les comportements scandaleux de DSK, même s’ils ne concernent pas la politique publique,  font partie de ce caniveau malodorant. De la même façon l’affaire Guérini pour Marseille et les Bouches du Rhône tout comme l’affaire Granié, sont une honte pour les militants du PS et pour les citoyens. Il est impensable que J.N. Guérini puisse, comme Bernard Granié, rester tous deux membres du PS et garder leurs fonctions électives d’une façon ou d’une autre. La comédie a suffisamment duré pour que par respect, ils se retirent discrètement. Dans un cas la justice a déjà été dite plusieurs fois, et dans l’autre, la gravité des faits doit inciter à la démission le président du CG pour se défendre et éviter l’amalgame. Il n’y a pas d’autre alternative dans le contexte actuel de pré/présidentielle. Selon les sondages, pour l’instant les Français ne confondent pas les auteurs de ces actes et leur parti. Tant mieux. Par contre, moralement, si nous ne sommes pas concernés en tant que militants socialistes par les folies de DSK, nous le sommes pour le Conseil Général et le SAN Ouest Provence. Comment pourrions-nous accepter qu’après avoir été trahis pour l’incinérateur de Fos, nous le soyons aussi par ces voyous qui utilisent le traitement des déchets comme gamelle ? En son temps, j’ai défendu Bernard Granié lorsque brutalement la justice l’enfermait 52 jours avant même de l’avoir condamné. Aujourd’hui je referai la même chose. Je reste persuadé que le droit français même si cela peut choquer, vaut mieux que le droit anglo-saxon qui, on l’a vu pour DSK, détruit d’abord, et instruit après. A cet instant, la voie des recours n’est pas épuisée et il est juste qu’il fasse appel. Mais il est indécent qu’il continue de gérer 70% des investissements de six communes qui possèdent leurs propres maires élus pour gérer, et dont aujourd’hui la sagesse voudrait qu’ils maitrisent seuls, au sein du SAN, leurs budgets. C’est un peu comme si on demandait au chauffeur d’un car scolaire pris avec de l’alcool au volant, de s’arrêter de conduire seulement à la fin de sa tournée de ramassage. C’est une erreur morale et une erreur politique pour nos candidats, pour les socialistes et nos concitoyens.

Pour conclure ce petit constat, lors de notre dernière réunion de section à Istres, j’ai ressenti beaucoup d’émotion en  entendant des camarades reconnaître devant les militants, leurs erreurs passées. Dans le même élan, ils ont admis que pour refuser le retour de certains au sein de notre famille socialiste, il fallait d’abord qu'ils soient eux mêmes exemplaires. Mais, car il y a toujours un mais, de la même façon, ceux qui veulent retrouver leur famille politique ne pourront pas tenir leurs camarades en dehors de la majorité municipale.

Face au diable "Sarkozy" les mains tendues de part et d’autre, ont donc trouvé dans ce rassemblement, une bonne raison de construire ensemble la victoire en 2012. C’est dans cet esprit, que j’ai pris l’engagement d’être capable pour éliminer Sarkozy d’aller jusqu’à voter Mélanchon...... s’il le fallait. Ce leader bien qu’il soit agressif avec Hollande n’est pas en cause, mais son représentant local reste je le répète ici, un danger pour la démocratie toute entière. Par cet exemple, je voulais simplement dire combien il est impératif d’éliminer Sarkozy.

Reste que François Hollande progresse tranquillement avec force et en rassemblant tous les républicains. Ce n’est pas pour me déplaire, mais nous verrons plus tard…

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Locale
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 17:24

thumbnailCATMRBTI-copie-1.jpg

Si les universités d’été du PS à la Rochelle ont été une réussite, c’est surtout parce que les militants n’ont laissé aucun candidat favoriser les divisions. La motivation commune à tous les ateliers fut celle de travailler à l'amélioration constante du programme du PS pour que notre candidate ou candidat issu des primaires, puisse lors des présidentielles, dégager Sarkozy avec sa politique ultralibérale et mortifère, vers les ténèbres de l’oubli.

Pourtant, deux ombres néfastes ont plané sur chaque assemblée durant quatre jours. D’un côté l’inévitable affaire DSK à New York et de l’autre l’affaire Guérini dans les Bouches du Rhône. Qu’importe l’opprobre et l’injustice, pour certains « journaleux militants » tous les socialistes sont soupçonnés d’adhérer et de défendre l’un ou l’autre, voire les deux pour faire bonne mesure. Que dire ou plutôt que penser, de cet amalgame destiné uniquement à renflouer l’image déplorable d’une UMP agonisante et d’un président rejeté par une large majorité de Français ? Toutes les occasions sont bonnes pour faire que le PS soit mis en cause lorsque le débat existe en son sein ou que l’un des siens est en difficulté avec la justice. Nous, militants, avons suffisamment de travail pour que le PS conserve une ligne bien à gauche sans que ce parti ne perde  son énergie dans les pièges grossiers tendus par les communicants de l’Elysée.

L’heure est venue du bilan des promesses non tenues, des multiples mensonges, des choix injustes qui pénalisent les plus pauvres et depuis quelques temps la classe moyenne. Pouvoir d’achat en chute libre ! Mais où est donc passé le gagner plus du travailler plus ? Des SDF toujours plus nombreux puisque même avec deux salaires il devient difficile de se loger. Comment ne pas remarquer l'augmentation de l’âge du départ à la retraite, mais aussi du chômage des jeunes et des moins jeunes en hausse irrépressible. Baisse simultanée des remboursements médicaux et du montant de la pension des retraités, abandon des solidarités nationales, abandon des principes républicainsn telle la laïcité, puisque selon St Nicolas il vaut mieux un curé qu’un prof ! Ou encore abandon de  l’égalité devant l’impôt puisqu’il vaut mieux être évadé fiscal en Suisse que perdre son RSA pour retard à un RdV à Pôle emploi ! Autre pilier de la république, la cohésion sociale en charpie grâce au retour des privilèges d'un clan, comme le cas Tapie, avec 42 millions d’euros en plus des 240 déjà volés aux contribuables, pendant que l’on offre des emplois en Roumanie à 130€/mois. Une doctrine budgétaire outrageusement anti éducation avec des coupes drastiques dans les effectifs d’enseignants, alors que, dans le même temps une idéologie de « va-t’en guerre » anéantit 40 années d’indépendance face à l’OTAN et investit des milliards d’euros dans la guerre en sacrifiant au passage des soldats qui n’ont rien à faire en Afghanistan et par ailleurs révèle une politique étrangère à retardement et rétrograde.

Remarquons au passage que si le budget culture est en berne, la crise mondiale a profité aux banques pendant que des programmes de recherche sont totalement à l’arrêt. Bref le tableau est sombre mais le gouvernement lui,  est heureux.

Mais soyons francs, tout ceci ne serait que peu de chose s’il n’y avait la désespérance des français qui le pourraient encore, mais qui ne veulent plus y croire. Cette désespérance pourrait conduire l’électorat à voter aux extrêmes avec de bonnes raisons, mais pour de mauvaises solutions. Ce gouvernement, le plus conservateur que la France ait connu, a tellement favorisé l’argent que même les riches appellent aujourd’hui à plus de dignité et implorent de payer des impôts. Les outrances du clan des Betancourt, Woerth, Lagardère, Bolloré et autre Proglio ont fini de convertir en honte coupable les républicains authentiques. De Warren Buffett aux USA à Maurice Levy en France, les milliardaires eux même revendiquent la solidarité et le retour du pouvoir d’achat des salariés pour relancer les économies occidentales. Façon intelligente de relancer la croissance tout en diminuant le chômage et donc les déficits……

Que la droite soit divisée ne rassure personne car la gauche possède aussi cette diversité qui conduit par exemple aujourd’hui Mélenchon à oublier qu’il a pleuré longtemps pour entrer au gouvernement du socialiste Jospin, tout comme son homologue Borloo a lui oublié qu’avant de vouloir cuisiner bio, il mangeait uniquement dans les fast-food et ne s’éclairait qu’au nucléaire grâce à son ami le vert fluo…. Nicolas Hulot. Pour sauver cette République, je pense que la gauche a besoin d’une cure de gouvernement afin qu’elle mette les mains dans l’exécutif pour mieux appréhender la justesse des décisions à venir. Concernant la droite, je crois qu’un séjour dans l’opposition lui redonnera le sens des responsabilités, un rappel des valeurs qui la caractérise et plus d’empathie pour ceux qui souffrent.

En ce qui concerne les primaires socialistes, mes amis et moi sommes prêts pour défendre la candidature de François Hollande. Seul problème, la fédération PS/13 qui ne semble pas sortir des difficultés politiques et judiciaires. L’élection sectaire du bureau istréen en 2008  témoigne de mauvaises manières et empêche le retour de nombreux militants qui ne souhaitent cautionner ni le président du CG ni le président du SAN. Il est temps d'ouvrir les portes à ceux qui ont fait Istres avant l'ostracisme légal.

François Hollande n’est pas le candidat le plus à gauche, et nous le savons. Cependant, il est le mieux à même de réunir au-delà des clivages politiques tous les citoyens et les républicains qui croient toujours aux vertus d’un gouvernement capable de ramener progrès social et justice économique. Rassembler sera le maitre mot de cette primaire !

Après trois mois de silence volontaire sur ce blog, les vacances sont terminées pour tout le monde et je voudrais saluer ici ceux d’entre vous qui m’ont fait connaître leur attente et particulièrement cette dame retraitée de l’éducation qui se reconnaîtra et qui je l’espère continuera de corriger mes fautes d’orthographe.

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 09:21

thumbnailCAEQFVZV.jpgCe titre sonne un peu comme une fable de la Fontaine. Il est évident pour chacun d’entre nous que le lynchage médiatique organisé par la police américaine donne un éclairage partisan au traitement de l’affaire DSK. Aux US, puissants et misérables sont traités à l’identique peut-être, mais les innocents et leurs proches auront subi de manière indélébile la vindicte populo-médiatique sans possibilité jamais, de pouvoir effacer le mal fait.

Je n’ai jamais eu de sympathie politique pour cet homme, mais les excès qu’il subit aujourd’hui m’incitent à plus d’indulgence. Dans notre région, nous avons connu un précédent n'est-il pas ? Humainement pourtant, il m’est impossible d’oublier que si victime il y a, ce n’est pas lui et que la malheureuse femme de chambre a du elle aussi, voir sa vie et celle des siens chamboulées par cet événement. Pour autant que la méthode américaine soit violente, par contraste,  elle redonne au droit français toute son humanité face à la préservation du droit des victimes mais aussi à la présomption d’innocence due à tout prévenu. Que la justice passe et les médias reviendront à Kadhafi, aux talibans, peut-être la côte d’ivoire ou un carambolage désastreux de trifouillis les oies! Les médias doivent relater l’histoire, mais jamais ne doivent s'évertuer à vouloir la faire !

Concernant le PS, d’autres remarques me paraissent utiles :

1-D’abord DSK n’a jamais été candidat ailleurs que dans les sondages et seuls les médias et Martine Aubry ont été obnubilés par ce qu’on voulait nous imposer. Sur ce blog depuis dix huit mois, je n’ai pas ménagé ma peine pour que cette supercherie ne nous fasse pas perdre notre âme. L’événement que vient de nous imposer le candidat virtuel ne concerne en rien notre parti et il ne peut-être question d’abandon ou de lâchage vis à vis de DSK. Cet homme fait parti de ceux capables d’agir seul, tout en impliquant à sa convenance son parti. Gourmand de pouvoir et avide d’honneur, il avait choisi son camp et ne représentait en rien le PS au FMI et d’ailleurs c’est l’état sarkozyste et à tout le moins son président qui y ont favorisé son accession.

Dont acte ! Il est compétent et français, mais pas uniquement socialiste !

2- Martine Aubry a favorisé par son rôle complice et ses propos ambigus, tout le stratagème du candidat putatif des médias ou plutôt du "chouchou" des sondages qui éviterait ainsi aux français d'aller voter.... Pour cette raison, elle s'est disqualifiée comme candidate de fait et surtout pour éviter maintenant une dispersion des candidatures, il suffit qu’elle continue d’appliquer ce qu’elle appliquait précédemment. C'est à dire que tout simplement le mieux placé dans les sondages puisse rassembler les socialistes avec le soutien de la 1ère secrétaire et des éléphants ayant gardé du bon sens!  

3-Conséquences : Toutes les tentatives qui consisteraient à dire que les primaires ont encore une raison d’être, seront veines. Qu’on le veuille ou non, le candidat des sondages a contribué même s’il est innocent, à dégrader l’image du PS et seul celui qui officiellement et clairement depuis des mois avance à découvert, possède la hauteur de vue, la légitimité et les compétences pour accéder à la magistrature suprême. Tous les autres, à l’image du "petit" Valls, ne seront que des supplétifs sarkozystes comme l’ont été Kouchner, Besson, Amara ou Lang. Il y a des acceptations qui sont aussi des reniements !

 

Dans de telles conditions, la logique de la victoire passe maintenant par une candidature unique. Non pas parce que DSK est disqualifié ou que Martine Aubry s’est trompée, pas plus que bien des candidats au PS pourraient candidater, mais tout simplement parce que François Hollande a déjà donné le ton juste de la campagne que les Français attendent et annoncé les premières actions urgentes pour Mai 2012. La France est son seul objectif, il lui parle et les socialistes doivent entendre cela avant de s’engager plus loin dans des primaires suicidaires.

Transformons un mal en un bien et rassemblons-nous derrière François Hollande pour dire STOP à Nicolas Sarkozy et ramener enfin la République!

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 09:11

thumbnailCATMRBTI.jpg

Le 10 mai est une occasion trop belle pour reprendre le cours de mon blog. Depuis des mois comme beaucoup d’entre vous, je reste un spectateur attentif de ce que nous prépare l’Elysée pour reprendre la main. Une guerre par ici, de la compassion par là, peut être un bébé avec Carlita pour la France profonde et pourquoi pas cet été, une paëlla avec des ouvriers licenciés dans leur usine ? Bref, je n’attends rien de bon. Pour Sarko, la fin justifie les moyens. Mais à Gauche, que voit-on venir ? En abandonnant le NPA, Besancenot fait un cadeau à Merluchon qui n’en demandait pas tant après que lui même ait anesthésié l’inénarrable Laurent, patron du PC, qui n’hésite pas à sacrifier l’amour propre des militants authentiques.

C’est à pleurer…..

Fêter Mitterrand et le souvenir de la liesse de 1981 devient presque indécent tant la misère politique de nos leaders est comparable à celle « financière » du peuple de gauche qu’ils sont sensés défendre. Passons sur Hulot l’opportuniste de télé Bouygues, qui découvre le nucléaire en même temps que le militantisme, tout comme le centriste Borloo découvre  que le Grenelle de l’environnement est un fiasco total et que le gouvernement auquel il a participé pendant quatre ans, était liberticide et antisocial. Bref, le centrisme hypertrophié est parfaitement creux, les écologistes sont représentés par l’homme lige de l’industrie chimique et agro-alimentaire réunies, et la gauche radicale va être emmenée aux élections par un guignol médiatique.  De ceux là, Sarko est gourmand et il est servi.  Et le PS me direz-vous ?  Comme d’hab, le bordel au moment du départ. Aubry nous la joue raide dans sa fonction, prête à servir, alors que la réalité est tout autre. Le petit Valls avide d’exister, en appelle au retrait de Hollande et des autres, si DSK est partant. On croit rêver ! La comédie du « j’y vais, j’y vais pas » conduite par celui qui veut tout ici et ailleurs, est contraire à l’esprit de l’élection présidentielle. Celle ci est une rencontre entre un homme et un peuple, pas une visite intéressée !  Il est vraiment trop bien pour un si petit pays que le notre et le monde entier doit rester son bureau. Pourtant, ses extravagances, ses aventures et ses fautes politiques me le rendent sympathique car plus humain. Mais son zèle aux dépens de la Grèce, de l’Irlande, du Portugal et d’autres, révèle aussi  le côté mécanique sans âme et le côté noir du personnage. Deux acteurs pour le prix d’un, me rendent méfiant !

La gauche rassemblée n’attend pas un messie mais simplement de se retrouver telle qu’elle doit être. Généreuse, créative et ambitieuse, capable d’oser ce que les savants économistes refusent et que le peuple attend. L’honnêteté de Jospin, l’aûra d’un Badinter, les valeurs sociales d’un Mauroy et l’abnégation d’un Bérégovoy. Si en Mai 1981 des millions de gens ont vibré, pleuré et demandé du soleil aux socialistes, c’est d’abord parce qu’ils voulaient retrouver une part de rêve. François Hollande ne possède peut être pas toutes ces qualités, mais il a su rester fidèle aux militants et à l’attente qu’ils ont dans tous les partis, celle de faire aboutir, enfin, l’utopie au pouvoir.

La candidature de Hollande est fondée sur la volonté militante de  retrouver une France digne de sa devise «  Liberté, Egalité, Fraternité ». A ceux qui le trouvent simple, je réponds qu’il n’en est que plus accessible, à ceux qui prétendent qu’il est sans expérience, je réponds qu’il a dirigé le parti dans les pires conditions et qu’il n’a jamais lâché la barre. A ceux qui le trouvent trop modeste, je réponds qu’il est ainsi proche du plus grand nombre et qu’il pourra mieux rassembler et parler avec tous.

Enfin à ceux qui ne comprendraient pas ce qu’il représente vraiment, je dirai qu’il symbolise l’espoir de changement que d’autres ne représentent plus et que son talent et sa personne peuvent faire que notre république, la France et les Français, sortent enfin de la triste période que nous vivons. Je ne défends pas un homme, je défends une idée de la politique telle que je la souhaite pour que demain nos enfants, nos anciens et nous même, n’ayons pas honte de notre histoire.

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:18

thumbnailCAGH3XB8.jpg

 Les échos d’après cantonales font bruisser les médias pourtant déjà très occupés avec les révolutions, les guerres, les catastrophes naturelles et le lifting réussi du FN.

Des présidences de plusieurs conseils généraux sont revenues à la droite grâce à la concupiscence des centristes ou des sans étiquette, si commodes à notre Vème république. Tout s’achète et tout se vend, même la médiocrité. Soyons honnêtes, la gauche en a bénéficié aussi, et la CUM de Marseille en est un triste exemple. Justement concernant Marseille,  Guerini restera le tout puissant patron du CG et probablement par procuration financière, aussi celui de la fédération du PS ! Mauvais augure…..

Pour faire court, si le FN est en bonne forme c’est que Sarkozy a aussi trahi, ses électeurs (ceux du FN) qui reviennent au bercail, mais surtout parce que les grands partis sont incapables de retrouver la crédibilité qui pourrait ramener les citoyens aux urnes. Le pugilat/débat sur la laïcité voulu par l’UMP est à ce titre une réédition de la dissolution de Chirac en 1995. Sauf que cette fois, c’est une diversion pour épargner le maréchal et sa majorité d’une déroute annoncée en 2012. Je sais, les sondages ne sont pas encore des urnes, mais les français même accablés de diminutions d’aides et d’augmentations d’impôts ou de taxes, ne pourront oublier la période Sarkozy. Elle restera funestement comme une parenthèse dans le progrès de notre pays.

J’abandonne le reste des tergiversations au café du commerce et aux palais de justice qui vont devoir faire le travail des responsables politiques. Je comprends que parfois les Hauts Commis de l’état préfèrent se saisir du pouvoir politique puisque le plus souvent, seule la justice républicaine après de nombreux freins législatifs, peine à faire appliquer la loi. Gbagbo, Kadhafi et bien d’autres Berlusconi sont les dernières tendances « fashion » des démocraties rhumatisantes et sclérosées du monde d’aujourd’hui. J’attendrai pour y mettre Sarkozy, car dans les mois qui viennent tellement d’élus vont chercher une auberge, que peut être il redeviendra à nouveau, le sauveur de ce qu’il aura lui même détruit. « Tout est possible ! ». Boorlo, le Nouveau Centre et quelques autres agneaux égarés seront alors aux agapes et peut être même qu’une nouvelle génération de Besson et Koukouch, fournira le fromage et le dessert. C’est la raison majeure de l’abstentionnisme  qui ronge notre démocratie. Plus aucune lisibilité politique fiable. Par exemple, chacun sait que Nicolas Hulot est de droite et qu’il va saborder la Juge Eva Joly, remarquable candidate des verts. Chacun sait aussi que DSK est de droite et qu’il fait  «chier» tout le monde à gauche pour le plus grand bien de Sarkozy. De loin tout est possible, mais sur le terrain ? Intelligent, banquier, has been, grotesque et insignifiant. La France de gauche mérite mieux comme représentant ! Sur ce point Mélanchon a raison, mais il ferait mieux lui aussi de vérifier le CV des ses représentants, surtout à Istres.  

François Hollande devrait annoncer sa candidature à la primaire socialiste aujourd'hui. Il est loin d’être le plus à gauche des socialistes et je m’en suis expliqué à plusieurs reprises.  Par contre, le petit jeu de Martine Aubry  fait que petit à petit, elle dilapide l’authenticité de sa candidature pour rassembler la gauche. Je reste partisan d’une candidature symboliquement engagée à faire en sorte que plus jamais la gauche n’ait à avoir honte des ses actions et des décisions prises. Surtout ne pensez pas que je veuille laisser les décisions difficiles à la droite et le reste à la gauche. Que nenni ! Il suffira simplement de dire avant ce que nous ferons, quand et avec qui ! C’est cela la lisibilité pour les électeurs. Ils ne sont pas plus bêtes que les politiques et peuvent comprendre ce que disent les mots. Je sais que j’ai raison sur ce point pour un seul témoignage de l’histoire. Entre les deux tours de 1981, François Mitterrand demanda aux français leur vote, tout en annonçant son projet d’abolition de la peine de mort, alors que 65% d’entre eux, souhaitaient la maintenir. L’âme du pays et sa conscience allaient ouvrir alors toutes grandes, les portes pour réintégrer l’homme dans son humanité. 

C’est pour une raison unique que je souhaite voir François Hollande arriver à la tête de notre pays. Aucune autre ! Qu’il amène, la République et le pays à relever enfin la tête, dans la dignité de Jaurès, d'Hugo, de Mitterrand et de Jospin. Les erreurs ne doivent pas faire oublier l’ensemble d’une gouvernance. Ce n’est pas que l’équilibre que doivent rechercher les élus, mais coûte que coûte, ils doivent apporter les solutions aux problèmes des citoyens ou partir. 

La démocratie c'est aussi un CDD, renouvelable ou non!

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article