Présentation

  • : Le blog du militant socialiste Alain Detavernier à Istres
  • : Alain Detavernier, militant socialiste authentique et fraternel livre sur son blog ses réflexions politiques
  • Contact

Humour

La vidéo du moment

Texte Libre

banniere

8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 07:40
 

images--1--copie-2.jpg                 manifestation-anti-nucleaire-geneve-L-yUZNUX.jpeg                 

 

 

 L’élection présidentielle du 6 mai pourrait-être autre chose que l’invective droite contre gauche. Notre société ne doit-elle pas évoluer vers une maturité plus grande, mieux assumée et des choix qu’elle sera contrainte de faire ? A l’évidence, François Hollande par ses propositions, souhaite remettre cette évolution au cœur du débat. Symboliquement, dans le bilan des cinq dernières années, l’échec du Grenelle de l’environnement représente à merveille ce qu’il ne faut surtout plus faire. Le ministre en charge de ce dossier Mr Borloo, a révélé ces derniers jours avec l’affaire Véolia combien le centrisme est compromis justement par son manque d’affirmation politique. De droite comme de gauche, les participants associatifs, à ce long travail ont contribué sans réserve à ce projet destiné à préserver l’avenir énergétique, sanitaire, alimentaire et moral de notre société. Il y a juste un an, Fukushima a été un rappel brutal des erreurs à ne plus commettre. Pourtant, malgré ce constat collectif, vingt ans après Tchernobyl les nucléocrates prétendent toujours que réduire la part du nucléaire serait une hérésie. Même si la candidate écologiste peine à convaincre sur ce sujet, François Hollande a pris l’initiative de proposer une direction pour agir et commencer de diminuer progressivement la part du nucléaire dans le "mix" énergétique français. Mal lui en a pris, puisque immédiatement le patron d’EDF Mr Proglio et quelques pontes de l’industrie ont fourbi l’arme fatale de la perte des emplois, de la faillite économique et pour faire bref, la fin du monde. Pourtant, il y a peu de temps à la demande d’EDF, le démantèlement de la filière photo-voltaïque française sacrifiant 15000 emplois, n’a posé aucun problème ! Même si le mois dernier, EDF a été priée sur ordre de racheter PHOTOWATT leader de la filière et menacé de fermeture.....! Cherchez l'erreur ! 

Qui décide de la politique énergétique de la France ? Comment atteindre l’objectif des directives européennes sur le renouvelable, en refusant la diversification ? Au final, l’avance que notre pays avait dans la recherche sur les capteurs photo-voltaïques a disparu et en conséquence les usines de fabrication comme celle de Rousset près d’Aix ou de Blanquefort près de Bordeaux, ont été stoppées net. N’ayant pas plus de pétrole que d’uranium, la France a donc intérêt à utiliser son ensoleillement naturel pour satisfaire son besoin énergétique. Malgré cette évidence, le vent, le soleil, la biomasse ou même le recyclage ne sont pas dignes d’intérêt pour la droite en général et pour les dirigeants réactionnaires de l’industrie en particulier.

Pourtant, l’évolution de notre société est inévitable si nous voulons ne pas laisser un monde invivable à nos enfants. Il y a quarante ans, toute une jeunesse et une classe ouvrière pas encore soumises à la peur du chômage, relevaient la tête, envahissaient les rues et bloquaient le pays. L’esprit de 68 était né et une révolution sociétale se mettait en marche. Il s’en suivit, un nouveau code du travail, les congés payés, une nouvelle université, un début de libération des médias et les prémices de la loi sur l’avortement. Il fallut attendre 1981 pour vivre une évolution équivalente avec la hausse de 25% du smic, la 5ème semaine de congés et l’abolition de la peine de mort. Puis attendre encore 1998 pour obtenir les 35H et la CMU généralisée. Sur ces deux derniers sujets, la dernière loi datait de 1936 et du Front Populaire. Notre société évolue au rythme des luttes de ceux qui souffrent, alors que le monde de l’économie et de la politique tentent par nature de conserver la chose établie, pour se sentir rassuré.

Seule la gauche est capable d’oser vouloir changer. Même si c’est encore insuffisant, François Hollande est une chance pour changer le destin du pays et retrouver un esprit tourné résolument vers plus de partage et une vie plus en harmonie avec les valeurs humanistes.

Puisqu'au début de ce texte je faisais allusion au nucléaire, n’oublions pas que Fukushima et Tchernobyl ont quelques décennies de retard sur Hiroshima et Nagasaki. En clair, depuis l'origine des rercherches, le nucléaire est d'abord un moyen d’extermination massive justifiant les milliers de milliards investis dans cette stratégie. Plutôt que de rechercher les moyens de soumettre et tuer les autres, ne serait-il pas souhaitable que nos enfants puissent aussi avoir le droit de choisir de dialoguer plutôt que de tuer ? Sur Istres, des militants défendent patiemment et résoluement cette idée prometteuse. Il n’est aucunement question d’abandonner notre capacité de défense au contraire, il s’agit de l’adapter au monde nouveau. Après avoir été reçu à l’ONU, Michel Dolot et Alain Bobin istréens et membres du Mouvement de la Paix proposent de promouvoir cette culture de paix, lors d’une réunion à

l’Espace 233 du CEC, vendredi 9 mars prochain à 17h30.

Je vous incite grandement à renforcer votre connaissance de cette idée de Paix qui, si elle pouvait grandir encore, contribuerait peut-être à rendre l’Homme plus agréable pour l’Homme.


images--2-.jpg 8 mars, une journée de plus pour signifier à l'humanité que la situation de la femme reste  défavorisée et que la France n'est pas à l'abri d'un retour au moyen âge. 7.jpg

 


 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Locale
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 15:23

                            73664-francois-hollande-et-marie-george-637x0-1

Comment ne pas saluer la supercherie tentée par Sarkozy pour s’installer dans le rôle d’un Robin des Bois sauveur de la veuve et de l’orphelin, alors que seul son clan, celui des fortunés du Fouquet’s et de Neuilly, a été la seule et unique occupation de son quinquennat.

Même sentiment de mensonge pour les marionnettes allant de Boutin à Borloo en passant par Morin ou l’inénarrable Nihous. Chacun de ces gens apporte son soutien à celui qui peu ou prou, les a condamnés à renier leurs idées quand ils en avaient, ou à recevoir un sucre « Veolia » pour leur mièvrerie compétitive.

Fort heureusement, il reste des candidates et des candidats de conviction comme Eva Joly, Poutoux, Mélenchon, Villepin, Dupont-Aignan ou encore Corinne Lepage et Nathalie Artaud. Pour le moins, ces personnes permettent à la démocratie de vivre la diversité des idées dans le respect  et de faire exister le débat. Le but d’une élection reste de faire qu’un choix puisse s’installer et que chaque électeur se détermine en conscience pour espérer construire un monde plus juste, plus humain et porteur d’autres valeurs que l'argent. Je passe sur les choix de l’UMP préférant le capital plutôt que le social, sur les réformes dévastatrices comme la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), la privatisation des services publics, l’abandon de la santé pour tous, le rejet des banlieues, les reculs sur l’environnement et la stigmatisation des uns et des autres pour flatter la droite extrême. Il est évident que la multiplication du nombre des candidatures au premier tour, favorise le renforcement des candidats portés par les grands partis, dits « de gouvernement ».

Seule une exception à mes yeux perdure, elle se nomme « François Bayrou ». Si l’homme est bien sur respectable, sa position politique reste durablement troublante puisqu’il continue de voter depuis trente ans toutes les lois UMP et les budgets décidés par Villepin, Raffarin ou Fillon. De la même façon qu’il dénonçait les mensonges de Sarkozy en 2007, cet européen convaincu avoue ensuite avoir voté blanc plutôt que pour la candidate socialiste. Entre une Artaud et un Poutoux qui affirment leur volonté de vouloir tout changer sans jamais participer à un gouvernement et un Bayrou qui sans le dire fait la même chose contre les socialistes, alors je conseille aux centristes de voter directement pour le NPA ou LO, et ainsi ils n’auront pas à avoir honte d’être dans un gouvernement et enfin, une promesse de leur parti sera tenue !


Pendant ce temps, François Hollande poursuit son chemin face aux français. Imperturbablement il expose et développe son projet devant des foules de supporters acquis à sa cause comme pour chaque élection, mais également devant des citoyens électeurs abandonnés depuis bien longtemps, y compris par la gauche. Le monde ouvrier soit disant anesthésié par le FN ou les banlieues paraît-il acquises à tous les trafics, aucun lieu de vie de notre société n’échappe à la volonté du candidat Hollande de faire changer les choses dès le 6 mai ! Ce n’est pas de l’arrogance que de prétendre vouloir s’approprier l’action dès le lendemain d’une victoire, mais c’est un scandale que de crier au feu après avoir mis le feu et détruit les piliers qui portaient notre république depuis De Gaulle.

Tranquillement, avec force, intelligence et conviction François HOLLANDE s’avance devant les Français et leur propose de changer pour un autre destin que celui de la peur, du désespoir ou l’angoisse du lendemain. Pour ceux qui ont connu l’époque, indéniablement il y a du Mitterrand chez cet homme. L’un fut celui qui ramena la gauche au pouvoir, HOLLANDE est celui qui réconciliera la gauche avec une gestion politique moderne et sociale du pays.

Si nous devions saluer un artiste, François HOLLANDE serait nominé sans conteste pour avoir redonné l’espoir du changement et réinventé le droit de rêver à  ceux qui souffrent. Reste une étape pour passer de nominé à être élu le meilleur dans sa catégorie. Ni César, ni Oscar, juste Président des Français.

Salut "The Artist" et bravo Omar Sy à Jean Dujardin et bientôt je l’espère François HOLLANDE.

                                                         

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 16:22

  FH Blog

  Il paraîtrait selon les « riposteurs » de l’Elysée, que pas un jour des deux mois à venir, n’échappera au rythme ou à la volonté du président/candidat soudain devenu candidat/président. Enfin, le bonimenteur de l’UMP a été contraint vu l’impact du candidat socialiste, de tomber son masque présidentiel qui lui permettait d’abuser encore un peu plus les contribuables. Pour autant, il ne nous endormira plus !

Que Mme Boutin, Mr Borloo ou encore ce brave Morin n’aient servi momentanément qu’à tromper les électeurs, est une pratique dont malheureusement notre démocratie est coutumière. Qui croira que la droite peut être autrement que brutalement libérale, au service permanent de la finance et des lobbies industriels. L’exemple mortifère de l’industrie pharmaceutique ou des fanatiques religieux tels les anti-avortements démontrent à eux seuls le poids de l’idéologie dans la candidature Sarkozy;

Tous les choix politiques sont respectables, mais les gaullistes comme Villepin doivent se demander comment les idées du Général peuvent encore être revendiquées, alors que la France a réintégré l’OTAN ou encore que le premier ministre de la Vème république soit ramené au rang de « collaborateur ».

Malgré le cinéma médiatique, cette candidature n’est d’abord pas une surprise, mais elle n’est surtout pas une chance pour la France. Car enfin, sans être grand clerc, avec lui, il ne faut pas s’attendre à une élévation du niveau des débats et à l’arrivée de propositions intelligentes pour sortir notre pays du désastre dans lequel la droite l’a conduit ! Accuser le candidat UMP  seul ne suffirait qu’à renforcer l’idée que les gouvernements successifs depuis 10ans, sont innocents. Loin s’en faut ! La stratégie qui se dessine ressemble outrageusement à celle qui entraîna Jospin dans le piège de l’insécurité anxiogène qui ruina sa campagne, générant le cataclysme d’avril 2002. Pourtant, après 10 ans, celui qui dirige toujours la police, n’a fait qu’aggraver les choses et multiplier les échecs. Que ce soit avec Hortefeux le bon à rien blond ou Guéant le ministre à la pensée brune, jamais la moindre solution intelligente n’émergeât de ces esprits féconds et liberticides. Le seul résultat fut que la chasse à l’homme et aux enfants fut largement ouverte, sans jamais que les nombreux charters ne satisfassent la droite extrême.

FH blog2

Malgré l’ami Hulot, le Grenelle de l’environnement se termina par un fiasco retentissant à l’image de l’industrie photovoltaïque naissante qui fut torpillée pour satisfaire le lobby des amis du nucléaire. Caricaturale est le sauvetage de l’entreprise Photowatt, assassinée par EDF dès 2010 et contrainte d’intervenir sur ordre alors qu’il y a moins d’un mois, son dirigeant écrivait que l’entreprise nationale n’avait pas fonction de sauveteur !!! De la même façon, le 17 janvier dernier N.K.Morizet réduisait de 10% le tarif de l’électricité photovoltaïque et le 14 février suivant, elle annonce depuis Photowatt, une hausse de 10% de la même électricité pour relancer la filière photovoltaïque ??? Au passage, entre 15 000 et 20 000 emplois de la filière ont disparu sur l’autel de la préférence nucléaire alors que toute l’Europe et particulièrement les allemands développent cette ressource non polluante. Il est vrai qu’ils ont aussi choisi de réduire le nombre de leurs centrales nucléaires. Etonnant non que notre référence économique soudain ne le soit plus ?

 

 

Cette politique de gribouille ressemble en tous points à l’agitation frénétique du candidat sur tous les sujets, avec comme seule ambition qu’on le voit et que l’on parle de lui, que personne ne puisse le contredire et surtout que jamais son autorité ne puisse être mise en cause. De Kadhafi en passant par Moubarak, l’Afghanistan ou la Tunisie, de la stigmatisation des Roms au référendum sur l’indemnisation des chômeurs ou la détection dès la maternelle des futurs délinquants, le président sortant montre invariablement qu’il ne reculera devant aucune absurdité, ni aucun sacrifice pour les autres, afin de conserver son pouvoir. Dresser les Français les uns contre les autres, reste un must de son habile savoir-faire.

FH blog3

Sereinement face à lui, François Hollande avance des propositions sages et toutes dirigées vers plus de justice, de partage économique et d’innovation, pour que notre République retrouve sa fonction rassembleuse et protectrice, pour tous ses enfants. Il a choisi de mettre au cœur de son projet la jeunesse et de favoriser un retour aux pratiques du pouvoir qui redonne à l’exécutif et au législatif leurs droits mais aussi leurs responsabilités. Un nouvel élan de décentralisation favorisera le renforcement du pouvoir local, plus près des citoyens. Il est vrai que pour un libéral, ces mesures ne peuvent être qu’au mieux démagogiques et au pire du « bolchévisme ».  Ah Niko si tu savais, comme nous serions heureux le 6 mai, si en plus de ton départ la droite redevenait républicaine et sociale. En politique comme dans le sport si ton adversaire est mauvais ton jeu n’est pas bon. Si au contraire tu fais face à une pointure, alors au contraire tu donneras le meilleur et la qualité de jeu n’en sera que plus élevée. Applique toi Niko car tu as de la chance, François en plus d’être intelligent est généreux. Il va te faire grandir !

Repost 0
Published by Alain Detavernier
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 16:09

TV    Intox

 

  Echapper à la comédie télévisuelle d’hier soir, m’a obligé ce matin à capter les radios et les infos sur le net. Il me paraît clair que le président n’a leurré personne, sauf le CSA.

 

Si je me réfère au rendu journalistique de ce jour, y compris les gauchistes, J .M. Sylvestre et Claire Chazal ont été déçu par la prestation de leur ami président. Un bon point cependant à Mme Chazal qui aurait résisté aux menaces du président, lorsque par deux fois elle a cité les  copiés/collés, volés dans le programme de François Hollande.

Menteur

Mr le président, à quoi bon citer les qualités de l’Allemagne socialiste de Schröder, si vous continuez en France à privilégier la même caste aux dépends des moins favorisés ? Qui peut croire qu’augmenter la TVA n’abaissera pas le pouvoir d’achat des français ? Quelle mouche a piqué ce Zébulon pour que sans crier gare, il décide seul d’accroître de 30% les surfaces bétonnées en France ? Oubliant au passage que certaines lois sont contraires à cette idée ! Même des élus de droite s’opposent à cette folie qui n’apportera rien aux sans-logis, mais favorisera encore les investisseurs !

Adieu le code du travail et les 35H pourtant déjà presque totalement éliminées. En effet par le biais d’accords conclus dans chaque entreprise et qui de l’aveu même du président, prendraient le pas sur le droit national !!! Ce serait encore la part belle à la puissance des  patrons qui embauchent qui ils veulent, comme ils le veulent… Travailler à Marseille, Bordeaux ou Paris aux mêmes tâches, ne serait plus comparable financièrement mais surtout, plus soumis au même droit. Le code du travail sera ainsi réduit à néant car ni le législateur, ni les partenaires sociaux, ni les salariés ne possèderont de référence pour négocier. Le MEDEF et la finance, déjà très gâtés, sont ainsi grassement payés pour leur contribution politique au bling-bling du Fouquet’s puisque, à l’abandon du droit du Travail et à la TVA payée par les consommateurs s’ajoutent les cotisations familiales qui seront transférées au budget de l’état et donc aux contribuables que nous sommes. La compétitivité des entreprises a bon dos puisque d’un côté pour les patrons « on » caresse et pour l’autre les salariés, « on » charge la mule ! Avant son départ, l’artiste souhaite visiblement bruler la terre derrière lui.

grr

J’ai beau chercher une raison à cette tragédie politique, je n’en vois aucune. Cet homme est aux abois et le sauve qui peut a débuté. Je comprends aujourd’hui pourquoi des leaders comme Juppé, Villepin ou Bayrou sont inquiets de la tournure que prennent les évènements. Ils ont cautionné, la politique étrangère pro américaine jusqu’à réintégrer l’OTAN, nos morts en Afghanistan, une police désorientée et incitée aux excès par un ministre plus loubard que citoyen, un chômage délirant, des déficits vertigineux, des banques avides de profit, une solidarité républicaine abandonnée, une politique de santé mortifère, une industrie à l’agonie, l’abandon de la lutte pour l’environnement et enfin une démocratie moribonde face à des médias réquisitionnés. Pourquoi ne pas le dire ? Au-delà des risques majeurs que cet homme fait prendre à notre nation, il existe d’autres hommes et femmes qui à gauche et à droite, proposent de changer les choses maintenant.


Républicain depuis toujours, j’ai toujours pensé que le président élu ne pouvait être que le président de tous les français. Pour la première fois, je pense le contraire. A force de dresser les français les uns contre les autres, cet homme risque de casser ce qui nous a rassemblés aux pires moments de notre histoire. « L’amour de notre nation souveraine et de sa république unie et indivisible ».

Il n’est bien sûr plus question d’un bord politique ou l’autre, il est urgent de sauver notre pays du naufrage démocratique et économique après cinq années de sarkozysme.

François Hollande a raison. Qui aujourd’hui peut encore dire que ses enfants connaîtront une vie meilleure que celle que nous avons connue ? Le président actuel ne doit pas seulement se contenter de reprendre les idées du candidat Hollande, il doit aussi comprendre qu’il se grandirait en ne sacrifiant pas le pays sur l’autel de son ivresse du pouvoir. Il nous faut un président normal qui laisse le gouvernement gouverner et l’assemblée légiférer. Plus jamais de pouvoir arbitraire qui sous couvert de la crise, cache en vérité l’absence de démocratie et la main mise autoritaire sur la mère de toutes les démocraties de la planète.

Finalement, hier soir je n’ai pas regardé la télévision, alors que Zorro le seul vrai héros masqué, passait sur la seule chaîne encore dispo-libre. J’ai eu tort, car ce n’est jamais par hasard que Zorro arrive pour punir le vilain menteur ! Allez camarades citoyens, encore 90 jours et si ce n’est le soleil, à coup sur le printemps lui sera présent le 6 mai prochain ! Patience….

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 14:08

pinces.jpg

 

Dimanche soir une émission télévisée gravement polluante contenant des messages à caractère vulgaire, mensonger voir « pornolitique », risque de heurter gravement votre conscience. Certaines intoxications sont difficilement décelables et conduisent les victimes sur le brancard de l’ultralibéralisme, directement dans le lit du fascisme.

Cependant grâce à nos services de protection des faibles contre les forts, un remède existe. Simple, non liberticide et peu couteux pour nos concitoyens :

1- Ne pas allumer sa télévision pour diminuer le rayonnement nocif du Sarkoshow.

2- Se protéger de toute inhalation toxique par la pose d’une pince à linge sur son nez.

3- informer ses voisins et amis par SMS, mail, twitter, téléphone, courrier, fumée,  tags etc. de l’existence de ce vaccin bio et durable qu’est la pince à linge.

Ensemble, sauver le monde est possible.

Arborez la pince à linge !

57712-pince-a-linge-usb pince marianne pince nez

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:59

 

Parfois un petit film vaut mieux qu'un grand discours...    
  

 

 

Repost 0
Published by Alain Detavernier
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 10:56

image.jpeg 

Tout simplement, voilà comment je vois les choses aujourd’hui. Depuis le début de son quinquennat, Sarkozy a montré que son camp était celui du patronat ultralibéral jusqu’à l’extrême, antisocial par plaisir et anti républicain par conviction génétique. Après lui avoir fait  invoquer Jaurès, Blum et la lettre de Guy Moquet, les scribes de l’Elysée firent préférer au Président de notre république, un curé plutôt qu’un instituteur et suscitèrent ce commentaire détestable, concernant le continent africain, qui n’avait pas su descendre de son arbre assez tôt. Empiler les dérapages verbaux, quantifier les atteintes à la laïcité ou les appâts racistes et bien gras utilisés par le Fouquet sarkozyste qu’est le ministre Guéant, ne sert plus à rien politiquement. Le plus grossier personnage que la république ait eu à subir aura beau jouer les vierges effarouchées et ameuter ses aboyeurs, Morano ou Lefebvre, plus personne ne doute du fond mauvais qui habite cet individu étrange. Caché dans cette enveloppe trop étriquée, il donne l’impression de vouloir sortir du corps qu’il habite et le secoue frénétiquement de spasmes irrépressibles. Pendant ce temps, le peuple tout entier s’enfonce dans la crise, mais pas seulement économique. Là encore, inutile de revenir sur le « travailler + » ou le  «ensemble tout est possible», qui ont hypnotisé les électeurs de 2007. Les  revenus et moyens financiers de presque tous les citoyens ont baissé et jamais un gouvernement n’aura osé opposer autant les français les uns aux autres, pour, par la division, mieux régner sur des ruines. Qui aujourd'hui encore est capable de dire que ses enfants ou la génération vivront demain dans un monde plus agréable qu'aujourd'hui?

Personne ne nie la crise internationale causée par les financiers et les banquiers obsédés par leurs bénéfices. Mais personne ne peut nier non plus la réalité d'une société vivant ailleurs qu’au Fouquet’s et qui sombre au fil des résultats économiques, plus profondément dans la misère. Qui peut prétendre que la souffrance n’est pas à sa porte ? Ni même à l’intérieur de sa  maison lorsqu’il a la chance d’en avoir une ? Notre société française, faite de liberté et d’humanisme, choisie comme modèle par les pays qui accédaient même tard à la démocratie, en est réduite depuis 2007 à revenir sur des acquis tellement anciens que beaucoup d’entre nous en ignoraient l’origine. En effet, ce fut le Conseil National de la Résistance, aux pires moments économiques de l’après-guerre, qui choisit pour notre république de proclamer la Sécurité Sociale et la retraite comme les outils de solidarité indéfectibles de notre pays. Modèle de référence devenue sujet de moqueries et de critiques sous Sarkozy, notre pays n'en peut plus! Ces symboles choisis parmi une multitude, ne sont qu’un échantillon très réduit du "carnage" que la droite UMP a réalisé depuis 1995 et particulièrement depuis 2007.

Pour autant, la gauche n'échappe pas à sa responsabilité en 2002 et 2007 dans cette catastrophe sociale et économique. François HOLLANDE n’a donc pas le droit à l’erreur en 2012 et, pour cela, il doit montrer qu’il n’y aura pas non plus de renoncement jusqu’en 2017. Pour l’instant, je comprends qu’il réserve ses arguments pour dénoncer l’hypocrisie de Sarko et qu’il ignore intelligement les attaques venues de nos partenaires de gauche. Mais rapidement, comme il semble commencer à le faire, il va devoir convaincre l’électorat qui a besoin de l’espoir d'un changement et donner les signes forts et tangibles que la gauche peut, même dans la tempête, ramener le pays à bon port. Les primaires ont consacré un candidat qui humainement se détachait sans ambiguïté de tous les autres. Il faut maintenant donner aux électeurs l’envie de défendre ce qu’il va nous proposer. Pour cela, même si mon soutien lui est acquis depuis bien longtemps, il va falloir que ses propositions soient à la hauteur des besoins. Et je ne veux pas entendre les raisons qui font qu’on ne peut pas, je veux seulement entendre les mots qui donnent envie et qui font rêver du chemin de la réussite. 

 C’est pour "faute morale" que Sarkozy a déjà perdu, mais c’est par manque d’enthousiasme "moral" que les français n'ont pas encore fait gagner Hollande  !

Ceci étant, Bonne Année, Bonne Santé et je vous souhaite en 2012 le changement, pour vous et ceux que vous aimez.  

PS: Pour la campagne, ce BLOG change de look et s'agrémente de vidéo et de musique. Par souci d'efficacité, en y accédant par www.alaindetavernier.com, vous êtes certains d'avoir toutes ces options disponibles sur votre écran. Faites en un favori et utilisez le pour dire même sous pseudo, ce que vous inspire chaque article ou la campagne elle-même. Merci!  

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 20:16

imagesCAB9QUSVUn partenaire de gauche parle du candidat socialiste comme d’un « capitaine de pédalo ». Etonnant ce langage violent qui ressemble aux saillies de JM Le Pen. Qu’est-ce qui motive cet énergumène qui doit trente années de sa carrière au PS et qui méprise à ce point le choix de millions de français lors d’une primaire qui a redonné le pouvoir et l’expression aux citoyens. J’ai eu tort en son temps de reconnaître à la fois le charisme, l’engagement et les qualités intellectuelles du soldat Mélenchon. Je dirais que le Front lui est monté à la tête et qu’il va détruire le capital électoral restant du pauvre parti communiste dont le malheureux Laurent, ne favorise déjà pas le renouvellement des forces. Les militants communistes ne sont pas dans le culte de la personnalité qu’impose le braillard du parti de gauche et les électeurs qui votent communiste n’attendent pas après les oukases et les saillies verbales pour changer leur sort dans la crise actuelle. Décidément la haine et le plaisir indéniable que prend JL Mélenchon à insulter et vociférer pour exister, me rappelle sérieusement un petit personnage à moustache et manteau de cuir qui à Istres utilisa son blog pour faire selon lui, de la politique, alors qu’il ne faisait que singer une hyène aux abois. Bref espérons que cette bête soit classée comme nuisible par les professionnels, car s’il faut bien reconnaître quelques utilités aux charognards, reste que ce ne sont pas des animaux fiables, ni de bonne compagnie.

Justement parlons écologie. Nul ne peut nier qu’ils ont eu raison avant tout le monde et les Dumont et autres Bombard étaient d’authentiques écologistes. Est-ce suffisant pour justifier que l’écologie puisse être un parti politique ? Bien sûr que non ! Pas dans l’état actuel de leur conception d’un parti de gouvernement. Sur ce blog, les textes y sont encore présents, j’ai pris position pour EELV aux européennes car ils avaient un bon projet et qu’en plus celui du PS était mauvais. Par chance, leur victoire m’a conforté dans le sens où justement leur rôle est bien plus efficient dans des structures de ce type que dans la gestion purement politique d’un pays. Pour preuve l’Allemagne si souvent citée en exemple où la complémentarité des Grünens avec le PSD dans la gestion des landers se déroule sans difficulté.  Pour conclure, leurs atermoiements qui cachent en réalité un besoin de financement pérenne, devraient rendre tous ces gens plus écologistes dans l’expression de leurs attentes légitimes, mais le moins que l’on puisse dire est que leur intrusion grossière en faveur de Martine Aubry dans la primaire socialiste, fut une  imbécilité ! Ajoutons à cela le choix de F. Hollande de réduire de 30% la part du nucléaire qui devrait les rassurer et qui au contraire incite les uns et les autres à la surenchère. Mais justement, le capitaine tient  fermement la barre et les français peuvent être rassurés! Doucement mais surement la part du nucléaire recule.

Concernant la droite et la remontée dans les sondages de son candidat putatif, ne perdons pas de vue que c’est son bilan et le personnage que les français vont juger au printemps prochain. Notre triple A n'est que de façade puisque les taux du crédit accordé à notre pays, sont ceux des mauvais élèves. Comprenne qui pourra ! L’adversaire réelle du président sortant reste Marine Le Pen qui se trouve en situation de récupérer son ancien électorat que le Sarkozy version 2007 avait ouvertement dragué. Les visites de terrain du « président/candidat » sous la protection de milliers de policiers et devant des militants UMP triés sur le volet, ne trompent personne. Avril 2002 trouvera peut-être sa réplique politique dix ans après l’échec de Jospin. J’espère qu’à ce moment François Hollande républicain incontestable sera traité par la droite, comme la gauche républicaine le fit pour Chirac ! Reste que ce ne seront pas les avatars de notre adversaire qui feront gagner François HOLLANDE, mais bien plus surement la qualité de ces propositions et surtout son engagement lisiblement de gauche ! Sans promettre l’impossible mais sans oublier non plus que la politique, c’est d’abord l’outil de ceux qui refusent de se soumettre à toutes formes de contraintes autres que celle de la démocratie lorsqu’elle s’est librement exprimée. La finance, les lobbys, les agences de notation et les petits cercles d’amis ne peuvent être les auteurs des réponses aux maux d’une société exsangue. Pour être et rester politique, il faut savoir oser, inventer ce qui n’existe pas encore et faire montre d’audace sans jamais se soustraire aux règles qui donnent toute la légitimité à l’action !

L’exemple merveilleux de Danièlle Mitterrand qui vient de nous quitter doit être celui qui nous guide par sa générosité, sa créativité et surtout sa conscience politique qui fit que sur 87 années de vie, 70 furent consacrées à lutter contre l’injustice et à aider les plus malheureux.  Jamais son drapeau ne fut mis dans sa poche et pourtant le respect, et l’amour pour son illustre mari ont dû la contraindre à gérer plus finement son action. L’histoire nous montrera que le couple Mitterrand a plus fait pour le bien des autres que la réalité ne le montre aujourd’hui. Devant des personnes si belles, le silence ne doit pas seulement être un signe de respect mais aussi un moment d’inspiration.

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 11:10

imagesCA8TUX47-copie-1.jpg

 Ainsi, un ministre de plein droit Mr Baroin s’exprimant devant l’assemblée nationale accuse l’opposition d’avoir occupé par effraction la direction du pays en 1995. Ainsi la gauche aurait violé et fracassé les voies d’accès au pouvoir exactement comme des loubards s’approprieraient un bien qui jamais ne devrait leur être accessible.

Ce freluquet qui se la joue « Harry Potter » oublierait-il que Jacques Chirac son second père comme il le dit lui-même, avait simplement décidé de la dissolution de l’assemblée sur les conseils d’un certain Villepin et que le peuple encore souverain, avait décidé d’y envoyer une majorité de gauche. Soit ce « dandin » prend ses désirs pour une réalité et dans ce cas il y a un problème d’adolescence inachevée, soit nous avons à faire à ce que souvent on appelle dans son cas, un imbécile ! Mais soyons tolérants et peut-être est-ce dû, tout simplement à la difficulté qu’il rencontre pour faire avaler aux français de gauche et de droite, que la rigueur concerne tout le monde et n’épargne pas les plus riches qui échappaient pourtant déjà à l’impôt.

Sur le fond, au-delà de cette nouvelle agression contre la démocratie issue de la révolution, ce qui apparaît vraiment sous de telles invectives, c’est le sentiment constant depuis toujours pour ces gens, que la gauche est illégitime au pouvoir. Souvenons-nous de la fuite des capitaux tolérée par Raymond Barre dès 1980 alors que la victoire de la gauche était pressentie ! Je sais que la gauche n’a pas manqué non plus de ces imbécilités comme celle de Paul Quilès au congrès de Valence prétendant que la droite avait juridiquement tort parce que minoritaire dans le pays. Si je reconnais ces inepties comme aussi ridicules l’une que l’autre, par contre, je refuse de croire que la droite dure ne cultive pas l’idée d’illégitimité de la gauche au pouvoir dans ces discours.

Lorsque François HOLLANDE évoque une présidence normale, je crois profondément qu’il fait aussi référence au refus de ce genre de dérapage qui devrait être sanctionné par les responsables politiques de tous bords. Il faut dire, à la décharge de ces ministres déboussolés, que leur premier ministre est tellement effacé devant le chef de l’état qu’au final les dérapages internationaux de leur leader minimo Sarko, deviennent une source d’inspiration comportementale. Ainsi, avec notre régime présidentiel qui ignore déjà l’exécutif et piétine le parlement élu, il se comporte anormalement sur la scène internationale. En quelques jours un premier ministre Grec, un chef de gouvernement italien et le premier ministre d’Israël viennent l’un après l’autre d’être proprement insulté grassement par l’homme au Karcher. Il est évident que dans de telles conditions, on peut pardonner aux esprits fragiles comme celui de Baroin, de ne pas savoir trouver la mesure juste, mais en aucun cas on ne peut accepter que le langage et les expressions désobligeantes du président de la république française soient considérées comme une caractéristique de notre pays.

D’ailleurs attendons mai prochain pour voir si dans le cas d’un duel de second tour Hollande / Le Pen, la droite dite républicaine saura comme toute la gauche le fit, choisir son camp dignement et respectueusement.

 Au fait monsieur Baroin comment qualifiez-vous l’élection de Jacques CHIRAC en avril 2002 ?

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 09:40

imagesCAVCYBD5.jpg

Oui j'affirme qu'ils vont nous plumer, car de la viande après l'os, il n'y en a plus. Le G.Vain accouche d’une rigueur austère qui dissimule mal la  récession causée par le mandat raté d’un opportuniste qui n’hésitera en rien pour garder le pouvoir !

Malgré le numéro des duettistes Sarkozy/Fillon destiné à masquer leur échec, la France doit s’attendre aux pires décisions concernant son avenir. Le cumul des fautes de gestion du président face à la crise mondiale, augure mal du destin économique qui nous attend.  Lui-même reconnaît que l’abaissement de la note AAA vaudrait billet de sortie de l’Elysée. Mais après tout pourrait-il en être autrement ? Le premier ministre grec n’a-t-il pas lui choisi de constituer un gouvernement d’union nationale avant de démissionner de ses fonctions pour laisser une chance plus grande à son peuple de sortir de l’impasse. Le véritable gouvernement des peuples est caché au sein des conglomérats financiers qui pillent notre planète depuis des décennies et qui favorisent au gré de leurs besoins, tel ou tel candidat ou groupe politique. Du Fouquet’s au Sofitel de N.Y, ces stratèges du dollar, de l’euro ou du yuan, sont d’excellents détecteurs de talents qui une fois élus, docilement favorisent la croissance des capitaux de leurs parrains en même temps que la régression du niveau de vie des laborieux que nous sommes. Après la mascarade cannoise, au programme de la saignée nous aurons forcément un nouveau recul des retraites, une croissance de la TVA qui frappera indistinctement le RMIste aussi bien que l’évadé fiscal avec en sus, une nouvelle réduction du nombre des fonctionnaires et quelques autres « saloperies » antisociales comme probablement une diminution du déficit de la sécu par réduction du nombre des malades !!!

François Hollande dans ces conditions ne peut que s’appuyer sur les valeurs qu’il incarne et qui naturellement s’opposeront à celles qui prévalent aujourd’hui à l’UMP. Il ne s’agit pas de dogmes ou d’utopies, mais de la même façon que des hommes et des femmes ont choisi de résister face à l’occupant en 1939. Il ne saurait être question de subir sans combattre ce pouvoir pervers qui anéantit toute vie au profit comme disait François Mitterrand, de l’argent qui dort.

Je me garderai bien de présenter le candidat socialiste comme le seul recours possible, mais indéniablement entre les aigreurs écologistes qui n’attendent que des sièges de députés, le « barouf » intéressant mais inapproprié du Front de Gauche et le miracle médical Chevènement, je pense véritablement que l’opportunité Hollande devient plus qu’un espoir politique, elle est un antidote au sarkozysme purulent.

Il y a à gauche comme à droite des électeurs qui « aujourd’hui bien moins que demain » vont étouffer sous le poids des erreurs que l’UMP nous impose depuis plus de dix ans. Puisque les référendums ne sont pas souhaités par les conservateurs et que par hasard lorsqu’ils ont lieu, l’oligarchie financière les ignore, l’élection présidentielle de 2012 devient le seul moyen d’échapper demain à l’enfer d’une misère aggravée et  généralisée pour nos enfants et petits-enfants.

Dans l'histoire de l'humanité, jamais une génération ne devrait craindre pour celle qu'elle engendre et pourtant aujourd'hui force est de constater que nous avons et nous aurons encore demain cette responsabilité, sauf si Mai 2012 claque dans notre histoire, comme le 10 Mai 1981 relaya dans les esprit, le front populaire de 1936 et les décisions avangardistes du CNR.

PS: Pour ceux qui s'inquiètent de me voir cibler régulièrement Sarkozy, je les rassure, il est le seul détenteur du pouvoir politique et par conséquent le seul responsable et adversaire du citoyen que je suis!

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Nationale
commenter cet article