Présentation

  • : Le blog du militant socialiste Alain Detavernier à Istres
  • : Alain Detavernier, militant socialiste authentique et fraternel livre sur son blog ses réflexions politiques
  • Contact

Humour

La vidéo du moment

Texte Libre

banniere

31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 08:56

images--2--copie-1.jpgA l’arrivée des résultats hier soir en mairie, après les premières angoisses liées au score élévé du FN, peu à peu revenait la confiance qui avait peut-être un petit peu au premier tour. Après tout, devions-nous dès le premier tour craindre que le FN obtienne un tel score ? Bien sur que non! Dans cette ville, la plupart du temps chacun peut trouver une réponse ou au moins une solidarité qui ne laisse personne au bord du chemin. A Istres, les services publics sont réellement de proximité et même en périphérie chaque quartier possède sa mairie annexe et son élu. Alors, où est ou plutôt quelles sont les raisons locales d’un tel vote ? La misère sociale généralisée ? Pas à Istres. Une immigration trop forte ? Pas à Istres non plus. Le manque d’association ? Au contraire. Trop de constructions nouvelles ? Peut-être, mais ce sont bien des istréens qui pour la plus part souhaitent vivre dans un logement plus confortable ou devenir propriétaires.  Les écoles, les collèges, les lycées, les crèches, les maternelles, tout est là, moderne et en parfait état ! Alors quoi ?

Probablement qu'il y a un vote local qui subit aussi l’ambiance nationale de déception, mais pas que. Un candidat qui six mois après son arrivée dans le sud, terre propice aux votes FN réalise 30% d’un scrutin, ne le doit ni à son action ou à un charisme supposé, mais bel et bien à des électeurs qui veulent dire quelque chose aux élus locaux. Il va bien falloir trouver les moyens de dialoguer avec ces citoyens là, car il ne s’agit plus d’un groupuscule mais bel et bien d’une partie de notre population qui souhaite que des choses changent.

Concernant l’UMP. Pas de commentaires de ma part car l’histoire locale et les candidatures répétées de la dernière tête de liste se suffisent à elles même.

Par contre, la liste soit disant de gauche a révélé au fil du temps quel était sa réelle ambition. Ni trublion, ni force innovante, cette liste de présomptueux candidats au changement a en fait servi de fournisseur d’accès au FN qui grâce à eux, gagne les 3% qui au second tour font défaut justement à cette même liste de gauche. D’ailleurs, Mr Lemassu ne disait pas autre chose lors de ses interventions d’entre deux tours, avec sa crainte que son électorat ne vote FN !!!  Révélateur n’est-ce pas ?

Comme l’a dit François BERNARDINI, cette victoire est bien sûr la bienvenue, mais elle soulève plusieurs questions. Le prochain mandat devra nécessairement tenter d’y répondre avec d'autres formes de dialogue. Dans l’instant, il y a d’autres urgences et si heureusement le maire sortant a été réélu c’est non seulement pour faire échec au FN, mais aussi pour que cette ville ne soit pas livrée à des individus sans aucune expérience de gestion municipale. Bref, nous avons évité une catastrophe et si les istréens ont renouvelé leur confiance à l’équipe sortante, un message aussi été passé et il a été entendu. Probablement que la lisibilité politique de la liste élue face à la diversité des listes, a-t-elle été insuffisante. Ce n'est pas impossible.

      Mais après tout, n’est-ce pas aussi l’utilité des scrutins directs ?  

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Detavernier - dans Politique Locale
commenter cet article

commentaires

Jean jacques 01/04/2014 09:39


Bonjour Mr Detavernier.


Vous décidez d'ouvrir enfin votre blog aux commentaires. Cela aurait été mieux durant la campagne. Dommage! Maintenant que Bernardini a gagné et que le FN a pignon sur rue à Istres, ne regrettez
vous pas votre soutien?

laurence 01/04/2014 09:23


Cette analyse me parait juste sauf que ces électeurs nombreux du FN sont qui ? Que leur manquent-ils ? Qu'est ce qui ne leur convient pas à Istres ? Ou alors, cette question que je me pose
"ont-ils conscience que leur vote décomplexé pour un partie fasciste même si la belle marine a réhabillé et renommé son parti est un vote dangereux ?" Ces gens profitent de toute la politique de
gauche mise en place depuis tant d'année et ne s'en rendent plus compte. Tout est accessible à Istres ! Soit gratuitement soit pour si peu ! Les Istréens sont trop gâtés et ont perdu l'idée de ce
que serait une politique à destination des plus riches. Et si ces électeurs étaient au mieux amnésiquse au pire ignorants de l'histoire ? Quoi qu'il en soit je ne peux avoir de considération
pour ces gens qui perdent leur humanisme, qui asséche leur coeur en pensant qu'en exterminant une partie de la population le pays ira mieux. Parce que c'est ça peut être que ces électeurs
attendent ! Quel horreur !


 

Martine 31/03/2014 15:56


En effet, nous avons pu pousser un "ouf" de soulagement hier au soir, où nous étions nombreux à la mairie pour attendre les résultats du second tour.


Mais bien sur, il ne s'agit pas d'une victoire pour la liste du maire sortant. Il faudra bien sur en tirer des enseignements. les listes de droite ou de gauche composées uniquement pour faire
valoir droits et égos, ne sont pas vraiment dangeureuses. la preuve est dans leur score respectif. par contre, il faudra tenir compte de cet électorat qui manifeste tout son ressenti dans le vote
extrémiste du FN.


Il appartient donc aux démocrates de prouver que la politique peut encore apporter des solutions. Ne pas laisser s'installer la thèse du "tout pourri" en laissant croire que c'est dans un virage
fortement à droite que se trouvera la clef de leur misère. Certes, la politique menée par le gouvernement ne satisfait pas l'ensemble des français, mais quand il s'agit d'un vote local, c'est sur
son quotidien d'habitant de la cité qu'il faut réagir.


Notre ville est belle, nos enfants et nos petits enfants y sont heureux grace à toutes les infrastuctures en place. Nos écoles sont entretenues, nos routes, les promenades où il fait bon
flaner....


Alors, pourquoi autant de haine? De rancoeur? La charte du "Mieux vivre ensemble" doit reprendre tous ses droits pour construire ensemble notre ville de demain.